Articles vedettes

L'abordabilité du logement ne s'est améliorée que dans une province sur dix.

L'abordabilité du logement ne s'est améliorée que dans une province sur dix.

Table des matières

    Bien que le prix des propriétés ait baissé d’une année sur l’autre, la hausse des taux d’intérêt prive les ménages d’une quelconque amélioration de l’abordabilité. On constate une augmentation du revenu nécessaire à l’accession à la propriété dans 9 provinces sur 10, alors que le prix des logements a baissé dans 7 provinces sur 10.


    Le rapport de l’ACI de ce mois-ci révèle que les ventes se stabilisent et que les nouvelles inscriptions reviennent à un volume plus proche de la normale. Cela stabilise le marché, donne plus de choix aux acheteurs et ralentit la croissance des prix. 

    Le marché semble réagir à la hausse des taux d’intérêt de la Banque du Canada survenue à la mi-juillet et à la persistance d’une inflation supérieure à l’objectif, avec des signes de ralentissement de la croissance des ventes et des prix au mois d’août.

    Selon le dernier rapport de l’ACI, publié le 15 août, les développements suivants ont eu lieu :

    1. Les ventes ont baissé de 0,7 % par rapport au mois dernier. Le nombre total de transactions affichées (non désaisonnalisées) a augmenté de 8,7 % par rapport à juillet 2022.
    2. Le prix moyen des propriétés était de 668 754 $, en hausse de 6,3 % par rapport à juillet 2022.
    3. L’IPP agrégé composite MLS enregistré dans le rapport d’août de l’ACI était de 1,1 % d’un mois à l’autre, une augmentation plus importante que la normale pour un seul mois, mais deux fois moins importante que les gains enregistrés en avril, en mai et en juin.

    Est-ce la première fois que vous achetez une maison?

    L’abordabilité du logement a continué à s’aggraver d’une année sur l’autre en juillet dans toutes les provinces, à l’exception de la Colombie-Britannique

    En examinant les données de nesto, il est clair que le marché immobilier a été impacté de manière négative par la dernière hausse de taux de la Banque du Canada le 12 juillet. Celle-ci a porté le taux préférentiel à 5,0 %, et le meilleur taux fixe de 5 ans du prêteur s’élève aujourd’hui à 5,24 %, contre 4,34 % en juillet 2022.

    Ainsi, alors que nous avons enregistré une baisse notable des prix de l’immobilier dans 7 provinces sur 10, l’accessibilité du revenu ne s’est améliorée que dans 1 province sur 10, en raison de l’augmentation des taux hypothécaires.

    C’est le cas de l’Île-du-Prince-Édouard, où le prix moyen des propriétés a diminué de 9 500 $, mais où le revenu nécessaire pour être admissible a augmenté de 2 945 $, passant de 79 087 $ à 82 032 $.

    Mais puisque nous sommes le côté brillant de l’hypothèque, nous sommes heureux de vous faire part de quelques développements positifs :

    • La Colombie-Britannique a enregistré une baisse de 17 800 $ du prix moyen des propriétés, ce qui s’est traduit par une diminution de 12 003 $ du revenu nécessaire, qui s’élève à 204 569 $.
    • Au Québec, le prix moyen des propriétés a diminué de 1,03 % d’une année sur l’autre pour atteindre 469 900 $, bien que le revenu nécessaire ait augmenté à 82 032 $.
    • L’Ontario a connu une légère baisse du prix moyen des propriétés, de 6 000 $ à 920 000 $, malgré le fait que le revenu nécessaire ait augmenté.

    « Il n’est pas surprenant de constater une nouvelle baisse de l’abordabilité du logement dans les provinces en juillet après l’augmentation de 0,25 % de la Banque du Canada le 12 juillet dernier », déclare Chase Belair, cofondateur et courtier principal chez nesto, « Il semble toutefois plus probable que la Banque du Canada maintienne son taux directeur à son niveau actuel. Si c’est le cas, j’estime que le marché devrait s’équilibrer vers la fin de l’année. »

    6 provinces où vous pouvez acheter une propriété avec un salaire de moins de 100 000 $ en août 2023

    1. Terre-Neuve-et-Labrador : 61 534 $
    2. Saskatchewan : 73 172 $
    3. Nouveau-Brunswick : 73 655 $
    4. Île-du-Prince-Édouard : 82 032 $
    5. Nouvelle-Écosse : 84 992 $
    6. Manitoba : 94 660 $

    4 provinces où il faut un salaire de plus de 100 000 $ pour acheter une propriété en août 2023

    1. Colombie-Britannique : 204 569 $
    2. Ontario : 190 541 $
    3. Alberta : 102 053 $
    4. Québec : 101 477 $

    Avec nesto, aucun stress

    Si on ne peut égaler ou battre le taux de la compétition, recevez 500 $*.

    *Des conditions s’appliquent

    Conclusion et prévisions pour le mois prochain :

    Bien qu’il soit réjouissant de voir les prix de l’immobilier baisser, nous attendons avec impatience la baisse des taux d’intérêt. Il semble toutefois peu probable que cela se produise en 2023. En ce qui concerne le rapport de septembre 2023, nous nous attendons à ce qu’une tendance similaire se dessine : les prix de l’immobilier continueront à se stabiliser. Cependant, avec des taux plus élevés, l’abordabilité en fonction du revenu sera remise en question.


    Prêt à vous lancer?

    En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pourrez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

    Meilleurs taux hypothécaires

    Fixe
    Variable
    au

    0.00%3 Year Fixe

    Obtenez votre taux

    0.00%5 Year Fixe

    Obtenez votre taux
    Voir tous les taux