Voici ce que vous devez savoir lorsque vous utilisez un cosignataire pour votre prêt hypothécaire

Voici ce que vous devez savoir lorsque vous utilisez un cosignataire pour votre prêt hypothécaire

Table des matières

    Publié 23/10/2019 14:10 EST
    Actualisé 17/06/2020 15:06 EST

    Au cours des dernières années, il est devenu plus difficile d’obtenir un prêt hypothécaire en raison du resserrement des règles d’emprunt — notamment le redoutable « test de résistance » —, mais la bonne nouvelle, c’est que vous avez encore des options comme trouver un cosignataire pour votre prêt hypothécaire.

    Chez nesto, nous comprenons que, parfois, tout ce dont un demandeur de prêt hypothécaire a besoin, c’est d’un petit coup de pouce pour être admissible au montant dont il a besoin pour acheter sa nouvelle maison. Que ce soit parce que vous avez de la difficulté à respecter les lignes directrices du prêteur hypothécaire parce que votre crédit a pris un coup, parce que vos revenus sont un peu trop bas ou parce que vous êtes en instance de séparation ou de divorce, vous pouvez bénéficier de la présence d’un cosignataire qui vous aidera à être admissible à un prêt hypothécaire.

    D’entrée de jeu, vous devez vous demander si vous avez vraiment les moyens d’acheter la maison qui vous intéresse. Évitez de vous pousser à bout avec des paiements hypothécaires trop élevés et d’autres engagements mensuels… vous ne voudriez quand même pas avoir à retourner vivre dans le sous-sol de vos parents! Si c’est le cas, vous devriez probablement réévaluer votre situation financière et, peut-être, lorgner vers une propriété plus abordable. Nous pouvons vous aider à calculer ce que vous pouvez vous permettre.

    Cela dit, si l’ajout d’un cosignataire est le coup de pouce dont vous avez besoin pour être admissible à une hypothèque sur une résidence que vous avez les moyens d’acheter, ce peut être une excellente solution.

     

    Où puis-je trouver un cosignataire?

    Lorsque vous cherchez un bon cosignataire, assurez-vous de trouver quelqu’un qui peut vous fournir ce qu’il vous manque pour être admissible par vous-même à une hypothèque. Par exemple, si votre problème est un statut de crédit peu reluisant, vous devez trouver un cosignataire qui possède un bon statut de crédit. Par ailleurs, si ce sont vos revenus qui posent problème, vous devez trouver un cosignataire qui a de bons revenus. 

    Cependant, le simple fait de trouver quelqu’un qui renforce votre profil de prêt ne garantit pas que le prêteur approuvera votre demande en raison de la présence d’un cosignataire, surtout si votre statut de crédit a pris un coup ou vos revenus sont trop faibles. Après tout, c’est vous qui recevez l’argent. Si c’est le cas, nous devrons examiner d’autres options avec vous.

    Les cosignataires les plus couramment acceptés sont les parents ou d’autres membres de la famille proche. En outre, plus d’une personne peuvent cosigner un prêt hypothécaire. L’acceptation se résume à la question de savoir si le prêteur croit que le cosignataire permettra de réduire le risque associé au remboursement du prêt.

    La cosignature peut se faire de différentes façons. Dans le premier scénario, le cosignataire devient un coemprunteur, ce qui signifie qu’il joue un rôle semblable à celui d’un partenaire ou d’un conjoint qui achète la maison avec le demandeur principal. Il s’agit essentiellement d’ajouter à la demande le soutien des antécédents de crédit et/ou des revenus d’une autre personne. Le nom du cosignataire figure sur le titre de propriété de la maison, et, en cas de défaut de paiement de l’hypothèque, les prêteurs considèrent que cette personne est également responsable de la dette. Dans la deuxième option, le cosignataire devient un endosseur. Même si cette personne endosse le prêt et atteste que vous le rembourserez à temps, son nom ne figure pas sur le titre de propriété, et il sera entièrement responsable si l’hypothèque est en défaut. Dans la plupart des cas — voire dans tous les cas —, lorsque les revenus d’un cosignataire sont utilisés, ce dernier ne peut pas être considéré comme endosseur, et son nom doit figurer sur le titre de propriété. Si seul le statut de crédit du cosignataire est utilisé à l’appui du dossier, il est souvent autorisé à se porter garant, et son nom ne figure pas sur le titre de propriété. 

     

    La cosignature n’a pas besoin d’être éternelle

    Même si vous avez besoin d’un cosignataire pour obtenir une hypothèque maintenant, cela ne veut pas dire que vous aurez toujours besoin de quelqu’un pour être admissible. En fait, une fois que vous estimez que votre situation est assez solide pour être admissible par vous-même, vous pouvez demander à votre prêteur de réévaluer la demande et, peut-être, de retirer la cosignature. Ce processus entraînera des coûts modestes, puisqu’il s’agit d’un processus juridique, souvent appelé « renonciation à un engagement », mais il pourrait tout de même être utile que vous libériez votre cosignataire des responsabilités associées à votre prêt hypothécaire.

    Cependant, n’oubliez pas que le retrait d’un cosignataire est considéré comme un changement de prêt hypothécaire. Avant que vous alliez de l’avant, nous serions heureux de discuter de tout autre coût auquel vous pouvez vous attendre en raison d’un tel changement.

    N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des questions au sujet de la qualification hypothécaire ou de vos options de cosignataire. Nous sommes là pour vous aider.

    Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder à nos meilleurs taux👇. Puis passez à travers notre application en ligne pour savoir si vous aurez besoin d’un cosignataire pour votre hypothèque.

    Partager :

    Articles connexes : Achat de Maison