Achat de Maison #Immobilier

Perspectives du marché de l’habitation à Vancouver (2022)


Faits saillants

  • Le prix de référence d’une maison dans la région métropolitaine de Vancouver était de 1 261 100 $ en mai 2022, soit une augmentation de 15 % d’une année sur l’autre par rapport à mai 2021.
  • Les prix des maisons ont augmenté à Vancouver pendant 24 mois jusqu’en mai 2022, où ils a chuté pour la première fois de 0,3 %
  • Le volume des ventes a diminué à Vancouver par rapport à l’année dernière, et l’offre de maisons commence à s’ouvrir lentement. Cependant, Vancouver est loin de devenir un marché équilibré de si tôt.
  • C’est peut-être le meilleur moment pour demander un prêt hypothécaire à Vancouver, car les taux d’intérêt augmentent et les prix des maisons devraient rester stables tout au long de l’année, conformément aux tendances saisonnières.

Perspectives du marché du logement de Vancouver (2022)

Après 13 mois consécutifs de croissance record des prix en raison de taux d’intérêt historiquement bas et d’une demande refoulée, le marché du logement de Vancouver commence lentement à s’équilibrer. Cependant, il reste l’endroit le plus cher pour acheter une maison au pays, le marché immobilier de Toronto arrivant en deuxième position. Après deux ans d’activité frénétique, la hausse des taux d’intérêt a commencé à aider à calmer le boom immobilier surchauffé de Vancouver.

Selon le Real Estate Board of Greater Vancouver (REBGV), mai 2022 a vu 2 918 ventes de maisons résidentielles, une baisse de 31,6 % par rapport à mai 2021 et de 9,7 % par rapport au chiffre d’avril 2022 (3 232 inscriptions). De même, le prix de référence des maisons dans la région métropolitaine de Vancouver a chuté pour la première fois en deux ans en mai 2022 (-0,3 %, d’un mois à l’autre). 

Le prix de référence d’une maison dans la région métropolitaine de Vancouver était de 1 261 100 $ en mai 2022, un chiffre toujours supérieur de 15 % à celui de mai de l’année dernière. Le nombre moyen de jours qu’un bien est sur le marché est d’un peu plus de deux semaines (19 jours pour les maisons individuelles, 14 jours pour les maisons en rangée, 16 jours pour les appartements). Enfin, les inscriptions de maisons sur le système MLS® dans la région métropolitaine de Vancouver s’élèvent présentement à 10 010, une baisse de 8,8 % par rapport à mai 2021 (10 970) et une augmentation de 13,8 % par rapport à avril 2022 (8 796). 

Dans l’ensemble, les données suggèrent que le marché du logement de Vancouver sort graduellement d’une période prolongée d’offres agressivement faible et de demande refoulée. Cependant, alors qu’il y a plus de maisons sur le marché, moins de ventes et un début de baisse des prix, la ville est encore loin de devenir un marché équilibré. Selon Daniel John, président du REBGV, les totaux de l’offre de logements doivent « plus que doubler » pour rapprocher le marché d’un territoire équilibré. Bien qu’il soit raisonnable de supposer que nous avons vu le pire de la surchauffe de la ville, les prix sont toujours beaucoup plus élevés que dans le reste du pays, dans l’ensemble. 

Qui achète des biens immobiliers à Vancouver?

Avec plus de personnes travaillant à distance que jamais auparavant au Canada, de nombreux acheteurs de Vancouver ont choisi des maisons en fonction de leur prix abordable, souvent à l’extérieur de la ville, plutôt qu’à proximité de leur lieu de travail dans le centre-ville. Cette migration à l’extérieur des zones urbaines est une tendance courante dans de nombreux marchés de l’habitation au Canada ainsi que dans des régions à l’étranger, car les acheteurs recherchent plus de pieds carrés et d’espaces verts, et moins de densité.

Acheteurs étrangers

Pour plusieurs, les acheteurs étrangers ont été utilisés comme bouc émissaire pratique pour des problèmes plus profonds liés aux logements disponibles et abordables au Canada. Des études récentes suggèrent que les chiffres de la propriété étrangère sont, en fait, beaucoup plus faibles que prévu à Vancouver et dans d’autres grands marchés comme Toronto. De plus, les problèmes liés aux maisons vides appartenant à des acheteurs étrangers ont, selon un éditorial du Globe and Mail, été efficacement résolus grâce à la fiscalité et à l’incitation des propriétaires à utiliser leurs immeubles de placement comme locations. Il reste à voir si l’interdiction des acheteurs étrangers récemment annoncée par le gouvernement du Canada aura un impact sur une démographie qui a été largement surexagérée.

Nouveaux immigrants

Avec les plans du gouvernement d’introduire plus de 400 000 nouveaux immigrants, et environ 17 % de ceux devraient se rendre à Vancouver, l’immigration ajoutera une pression sur les niveaux d’offre déjà limités de Vancouver. 

Premiers acheteurs

Avec le prix moyen d’une maison individuelle unifamiliale qui s’élève actuellement à 2 092 700 $ (mai 2022), Vancouver n’est pas le premier endroit qui vient à l’esprit pour le premier acheteur canadien moyen. L’Incitatif pour l’achat d’une première maison de la SCHL a récemment été élargi pour les acheteurs de la ville, qui peuvent maintenant être admissibles à une mise de fonds de 5 à 10 % si le revenu du ménage est inférieur ou égal à 150 000 $, et à un montant total d’emprunt pouvant atteindre 4,5 fois le revenu du ménage. Cependant, les données tout au long de la pandémie suggèrent que les primo-accédants cherchent ailleurs pour acheter leur première maison. Bien que les chiffres absolus soient en hausse, la proportion d’acheteurs d’une première maison à Vancouver a diminué de 2 % en 2021, passant de 8,8 % à 6,8 %.

Prix ​​moyen des maisons à Vancouver

Après plus d’un an de hausses consécutives des prix des maisons à Vancouver, les hausses de prix commencent enfin à ralentir. Comparativement à 2021, les prix sont plus élevés pour tous les types de propriétés à Vancouver, cependant, les chiffres d’un mois sur l’autre montrent de légères baisses pour les maisons individuelles et les maisons en rangée, tandis que les copropriétés ont connu de modestes augmentations de prix au cours du dernier mois.

Type de propriétéPrix moyen (mai 2022)Changement de prix d’une année sur l’autreUnités vendues (mai 2022)
Tous les types de propriété1 261 100 $ +15 %2 918
Maison individuelle2 092 700 $ +15 %793
Maison de ville1 141 200 $ +21 %520
Condo779 700 $ +15 %1 605

Les 10 premiers districts de la RGT pour l’appréciation des prix moyens (maisons individuelles, janvier-juin)

Les endroits les plus chers pour vivre à Vancouver en mai 2022 sont les suivants :

District GVAPrix moyen des biens immobiliers (mai 2022)
West Vancouver2 898 100$
Bowen Island1 673 600$
Whistler1 551 200$
North Vancouver1 475 700$
North Delta1 397 100$
South Surrey & White Rock1 378 800$
Vancouver West1 375 500$
Tsawwassen1 353 600$
Surrey1 263 900$
Greater Vancouver1 261 100$

En termes d’appréciation des prix, les secteurs suivants ont connu les plus hauts niveaux d’appréciation des prix dans la ville (selon Zolo).

District GVAAppréciation du prix d’année en année (mai, 2021-2022)
Pitt Meadows27,9 %
Tsawwassen25,9 %
Bowen Island24,1 %
New Westminster12,4 %
Port Coquitlam10,5 %
Port Moody6,7 %
North Vancouver4,4 %
Richmond4,3 %
Burnaby3,2 %
Coquitlam2,8 %

Les taux élevés ont-ils un impact sur votre expérience du marché immobilier ?

Avec nesto, vous pouvez obtenir un bas taux avec une retenue de 150 jours.

Les rapports indiquent que le marché du logement de Vancouver sera fort en 2022

Les rapports sur la GVA sont mitigés, certaines zones prévoyant des baisses de prix des maisons plus importantes qu’ailleurs à Vancouver. Selon la British Columbia Real Estate Association (BCREA), les maisons dans les régions où l’offre est plus importante, comme la vallée du Fraser, connaîtront une stabilisation plus agressive des prix après des années de croissance record. Certaines estimations suggèrent que les prix des maisons de la vallée du Fraser, par exemple, baisseront de plus de 30 % d’ici la fin de l’année, pour finalement se stabiliser en 2023. À l’inverse, les zones où l’offre est restreinte devraient rester des marchés de vendeurs forts pendant un certain temps. L’île de Vancouver, par exemple, possède l’un des inventaires les plus restreints de la GVA, et les prix devraient y rester stables.

En général, la BCREA prévoit qu’il faudra jusqu’à un an pour que les prix commencent à baisser dans l’ensemble du pays, car les inscriptions actives se rapprochent lentement d’un niveau plus sain et les conditions du marché restent serrées. Comme le marché s’adapte à un environnement de taux d’intérêt qui n’a pas été vu depuis plus d’une décennie, il est probable que les prix connaîtront une certaine volatilité au cours des prochains mois, pour se stabiliser en 2023.

Foire aux questions (FAQ)

Le marché immobilier de Vancouver va-t-il s’effondrer?

Presque certainement pas, du moins pour le moment. Vancouver a connu une croissance record et soutenue des prix de la part des acheteurs nationaux et des investisseurs étrangers pendant de nombreux mois. L’offre commence à s’ouvrir, mais la demande reste élevée et le restera tout au long de 2022.

Les prix des logements à Vancouver augmenteront-ils en 2023?

Le prix moyen des maisons à Vancouver commence tout juste à diminuer, avec une baisse de 0,3 % après 24 mois de hausse des prix. L’offre commence à s’ouvrir, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’arriver à un marché équilibré. Dans cette optique, il est probable que les prix augmenteront en glissement annuel d’ici la même période l’année prochaine.

Comment puis-je obtenir une approbation pour un prêt hypothécaire à Hamilton?

Pour obtenir une approbation pour un prêt hypothécaire à Vancouver, consultez les taux hypothécaires et consultez notre calculateur de prêt hypothécaire pour voir combien vous pouvez vous permettre. Cela vous donnera une idée de ce qu’il vous en coûtera pour acheter une maison à Vancouver aux prix d’aujourd’hui, aux taux d’aujourd’hui. Vous pouvez découvrir comment obtenir une pré-approbation pour un prêt hypothécaire ou simplement commencer une application

Conclusion

Le marché immobilier de Vancouver va probablement rester solide jusqu’à la fin de 2022, malgré le fait que les prix ont commencé à se stabiliser. Bien que le marché immobilier semble se refroidir à Vancouver, il est important de se rappeler que cela est relatif à une longue période de surchauffe dans la région, et il est peu probable que les prix baissent considérablement pendant un certain temps. Si vous souhaitez vous assurer d’un faible taux d’intérêt avant que les taux d’intérêt n’augmentent à nouveau, le moment est peut-être venu de demander un prêt hypothécaire. Vous pouvez commencer en contactant notre équipe, et l’un de nos conseillers hypothécaires formés vous guidera à travers les prochaines étapes pour acheter une maison à Vancouver.


Prêt à vous lancer?

En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pourrez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

Partager :

Table of contents

    Bloquez votre taux hypothécaire pour 150 jours

    Verrouillez votre taux aujourd’hui