Fondamentaux de l'Hypothèque #Style de vie

5 conseils pour atteindre l’indépendance financière et rembourser votre prêt hypothécaire


*Cet article a été écrit par notre partenaire Hardbacon

L’achat d’une maison est l’achat le plus coûteux que vous ferez au cours de votre vie et ce sera la dette la plus importante que vous aurez à votre actif. Avec la hausse des prix de l’immobilier, de nombreux Canadiens ressentent le poids d’un tel fardeau financier. Mais quand le coût moyen d’une maison au Canada est d’un peu moins de 700 000 $, comment peut-on se sortir de son endettement hypothécaire et atteindre une réelle indépendance financière ? Et bien, avec ces 5 conseils plutôt simples, vous pouvez vous libérer de votre hypothèque plus tôt que vous ne l’auriez jamais cru possible.

1. Magasinez pour le meilleur taux d’intérêt hypothécaire

Préparez-vous au succès en trouvant le taux d’intérêt hypothécaire le plus bas possible. Trouver ou négocier le meilleur taux est la partie la plus importante de votre plan pour vous libérer de votre hypothèque. En effet, votre paiement hypothécaire se compose de deux éléments clés : le principal et les intérêts. Votre principal est le montant initial que vous avez emprunté pour acheter votre maison. Les intérêts sont ce que vous payez à la banque en plus du montant initial que vous avez emprunté. L’intérêt est la façon dont la banque tire son argent de votre hypothèque, c’est son profit.

Le montant des intérêts que vous finissez par rembourser à la banque dépend du taux d’intérêt hypothécaire ; le prix que la banque vous facture pour emprunter auprès d’eux. Plus le taux d’intérêt est élevé, plus vous versez de profit à la banque et moins vous payez sur le solde principal de votre prêt hypothécaire. Plus votre taux d’intérêt hypothécaire est bas, moins vous payez d’intérêts et une plus grande partie de votre paiement sert à rembourser le solde du principal. Votre taux d’intérêt hypothécaire influe sur la rapidité avec laquelle vous pouvez rembourser votre prêt hypothécaire.

2. Acheter une maison en dessous de votre budget

Jouez gros ou rentrez chez vous, sauf dans l’immobilier. Lorsqu’il s’agit de rembourser votre prêt hypothécaire, plus gros n’est pas synonyme de meilleur. Plus vous empruntez à la banque pour acheter une maison, plus votre paiement hypothécaire sera important et vous paierez également beaucoup plus d’intérêts. Si vous magasinez au sommet de votre budget, vous finirez par payer des frais de clôture et des frais connexes plus élevés. Si vous achetez à l’extrémité supérieure de votre budget, vous pouvez également vous attendre à un prix plus élevé pour vos impôts fonciers, vos services publics, votre assurance immobilière et votre entretien général.

Ce n’est pas une bonne nouvelle pour votre portefeuille ou vos objectifs financiers. Vous courez le risque d’être pauvre en logement, ce qui signifie qu’une fois que vous avez payé votre hypothèque et vos frais d’accession à la propriété, vous ne pouvez pas vous permettre grand-chose d’autre. Si vous n’avez pas assez de revenu disponible, vous ne pourrez pas profiter de vos privilèges de remboursement anticipé. Sans oublier que des hypothèques plus importantes et des périodes d’amortissement plus longues vont de pair. Si vous magasinez au sommet de votre fourchette de prix, vous devrez probablement allonger votre période d’amortissement pour que ce versement hypothécaire reste abordable. Cela augmente immédiatement la durée de vie de votre prêt hypothécaire et augmente également le remboursement total des intérêts. Tout paiement supplémentaire que vous effectuez pour rembourser votre solde principal a moins d’impact, car vous devrez d’abord payer des frais d’intérêt plus élevés. Une maison moins dispendieuse équivaut à plus d’indépendance.

3. Utiliser le Régime d’accession à la propriété

Dans les années 1990, le gouvernement du Canada a lancé le Régime d’accession à la propriété (RAP) qui permet aux Canadiens d’acheter leur première maison en utilisant les fonds de leur régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Essentiellement, il s’agit d’un prêt sans intérêt que vous pouvez emprunter vous-même pour vous aider à acheter une maison, pourvu que vous remboursiez le tout dans votre REER dans les 15 ans. Aujourd’hui, vous pouvez emprunter jusqu’à 35 000 $ de votre REER pour l’utiliser comme mise de fonds. Si vous avez du mal à épargner une mise de fonds de 20 % pour une maison, essayez de puiser dans vos REER dans le cadre du RAP pour combler la différence. Cela réduira la taille de votre solde hypothécaire, réduira votre remboursement d’intérêts et libérera votre budget pour effectuer des paiements supplémentaires vers votre prêt hypothécaire afin de le rembourser plus rapidement.


Si vous ne pouvez pas fournir une mise de fonds de 20 % pour un prêt hypothécaire conventionnel, vous aurez besoin d’une assurance prêt hypothécaire coûteuse auprès d’un fournisseur comme la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Ceci est parce qu’ils vous permettent de mettre seulement 5% sur l’achat d’une propriété. Ils fournissent une assurance prêt hypothécaire à votre prêteur hypothécaire pour le protéger si vous ne pouvez pas effectuer vos versements hypothécaires. Cette assurance s’ajoute au solde total de votre prêt hypothécaire et est assujettie à des frais d’intérêt hypothécaire. Les hypothèques de la SCHL sont assez chères; l’assurance par défaut consomme une bonne partie de l’équité de votre mise de fonds. De plus, puisque les primes sont ajoutées au solde de votre prêt hypothécaire, elles sont assujetties à des intérêts. Cela signifie qu’une plus grande partie de votre versement hypothécaire mensuel va aux intérêts et moins au principal. Vous devrez vous efforcer de rembourser votre prêt hypothécaire plus agressivement pour rattraper le temps perdu et les intérêts supplémentaires. 

Vous commencez votre parcours résidentiel ?
Commencez par un bas taux.

Discutez avec un expert nesto aujourd’hui, sans commission, et obtenez votre taux.

4. Choisissez l’amortissement le plus court que vous pouvez vous permettre

Selon Canada.ca, « L’amortissement est la période nécessaire pour rembourser votre hypothèque au complet. L’estimation de cette période est basée sur le taux d’intérêt de votre terme actuel.» Ceci étant dit, si vous voulez rembourser votre hypothèque et atteindre l’indépendance financière le plus tôt possible, choisissez l’amortissement le plus court que vous pouvez vous permettre.

Plus votre période d’amortissement est courte, plus votre mensualité hypothécaire sera élevée.  Cette méthode raccourcit immédiatement la durée de vie de votre prêt hypothécaire sans que vous ayez à apporter de changements majeurs à votre mode de vie. Cela signifie également que vous paierez moins d’intérêts dans l’ensemble. En choisissant une période d’amortissement de 15 ans au lieu de 25 ou 30, vous économiserez des dizaines de milliers de dollars en versements hypothécaires et en frais d’intérêts. Vous serez libéré de votre hypothèque 10 à 15 ans plus tôt sans avoir à établir un budget minutieux ou à élaborer une stratégie pour utiliser au mieux vos privilèges de remboursement anticipé. Vous vous rapprocherez automatiquement de l’indépendance financière sans hypothèque.

5. Utilisez vos privilèges de prépaiement

Chaque prêteur hypothécaire offre un certain type de privilège de remboursement anticipé aux emprunteurs. Cependant, la nature de ces privilèges et le moment où vous pouvez les utiliser diffèrent considérablement d’un prêteur à l’autre. Certains vous permettront d’appliquer un paiement forfaitaire qu’une fois par an à la date d’anniversaire de votre prêt hypothécaire tandis que d’autres vous permettront d’effectuer des paiements supplémentaires à tout moment qui vous convient, jusqu’à un pourcentage maximum du solde initial de votre prêt hypothécaire. Par exemple, certains prêteurs vous permettront d’effectuer des versements supplémentaires sur votre prêt hypothécaire principal équivalant à 10 % du solde initial de votre prêt hypothécaire. Cela signifie que si votre prêt hypothécaire initial était de 300 000 $, vous pourrez effectuer des versements supplémentaires jusqu’à un total de 30 000 $ par année.

En profitant de vos privilèges de remboursement anticipé, vous économiserez des années sur la durée de vie de votre prêt hypothécaire et vous économiserez ainsi des milliers de dollars. Étant donné que les intérêts que vous payez représentent un pourcentage du solde impayé de votre prêt hypothécaire, plus vous réduisez rapidement le solde de votre prêt hypothécaire, moins vous paierez de frais d’intérêt. Cela signifie que si vous versez un paiement forfaitaire de 30 000 $ sur votre prêt hypothécaire, vos frais d’intérêt à l’avenir seront calculés sur ce nouveau solde inférieur. Cela rend chaque versement hypothécaire mensuel plus important, car une plus grande partie ira à votre capital et moins à vos frais d’intérêt. Les privilèges de remboursement anticipé sont comme un coup de poing : ils réduisent immédiatement votre solde et rendent vos paiements mensuels plus efficaces, ce qui accélère encore plus le remboursement de votre prêt hypothécaire.

Conclusion

Selon un récent article de la CBC, les Canadiens ont des dettes hypothécaires record. Malheureusement, le salaire moyen canadien a connu une croissance stagnante par rapport au coût du logement. Les Canadiens sont aux prises avec des soldes hypothécaires plus élevés qu’à tout autre moment. De nombreux propriétaires canadiens ont du mal à joindre les deux bouts, se demandant s’ils pourront un jour se libérer de leur hypothèque. Il est plus important que jamais de faire des mouvements d’argent intelligents avant d’acheter une maison pour vous assurer que vous pouvez accéder à la propriété et à l’indépendance financière. Ces 5 conseils vous aideront à mettre votre meilleur pied sur la voie du succès.


Prêt à vous lancer?

En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pourrez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

Partager :

Table of contents

    Bloquez votre taux hypothécaire pour 150 jours

    Verrouillez votre taux aujourd’hui