Fondamentaux de l'Hypothèque #Achat de Maison

Perspectives du marché du logement de Montréal 2022


Faits saillants

  • Montréal a connu une croissance rapide des prix des maisons pour la plupart des catégories résidentielles de 2020 à 2022.
  • Le prix de vente moyen d’une maison à Montréal en mars 2022 était de 587 415 $, une augmentation de 14 % d’une année sur l’autre.
  • Le ratio ventes-nouvelles inscriptions (SNLR) de Montréal se situe actuellement à 76 % et pourrait ralentir. Un SNLR de 70 % ou plus est caractéristique d’un marché de vendeurs.
  • Les prix des maisons à Montréal devraient continuer d’augmenter tout au long de 2022. 

Perspectives du marché de l’habitation à Montréal (2022)

Après une période de croissance soutenue en 2020, le marché de l’habitation à Montréal a dépassé la plupart des prévisions en 2021, avec un nombre record de mois de hausses de prix pour les logements de la ville. De plus, 2022 a connu une croissance supplémentaire tout au long d’un premier trimestre solide, dans toutes les catégories résidentielles à Montréal. Comme dans la majeure partie du Canada, une période prolongée de faible offre et de forte demande a créé une hausse rapide et soutenue des prix des logements à Montréal. En raison de l’inventaire limité disponible dans la ville ces derniers mois, le nombre de ventes a également connu une baisse d’une année sur l’autre, car les propriétés deviennent de plus en plus difficiles à acquérir au prix demandé en raison de la surenchère, des inscriptions rapides et de la concurrence féroce. L’abordabilité, en particulier pour les jeunes couples, les familles et les premiers acheteurs, est donc devenue un problème dans la ville pendant la pandémie. Une nouvelle croissance des prix est attendue pour le reste de 2022, mais à un rythme modéré par rapport au pic de la pandémie et au début de l’année.

Qui achète des biens immobiliers à Montréal?

Investisseurs étrangers

Une grande partie des investissements étrangers dans le secteur immobilier de Montréal se concentre sur la création d’opportunités de location rentables. À cet égard, les plex sont devenus un haut lieu d’investissement en raison de leur polyvalence et de leurs perspectives locatives. De même, les maisons unifamiliales sont devenues plus attrayantes pour les investisseurs extérieurs, en partie en raison des coûts d’acquisition relativement bas de Montréal par rapport à Toronto et Vancouver. 

Premiers acheteurs

Avec un certain nombre d’incitations fédérales et provinciales pour l’achat d’une première maison au Québec, et des coûts de logement inférieurs à ceux de Toronto et de Vancouver, Montréal reste un marché comparativement plus accessible que quelques grands centres urbains du Canada. Toutefois, l’abordabilité demeure un problème. Selon l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec, les jeunes ménages, en particulier ceux qui n’ont pas accès au capital des membres de leur famille, ont de plus en plus recours à la copropriété à Montréal. Beaucoup restent sur le marché locatif, une tendance qui se serait traduite par une diminution des transactions sur le marché de la revente.

Acheteurs de maisons de luxe

Le secteur de l’habitation de luxe à Montréal a connu une hausse de la demande des acheteurs étrangers pendant la pandémie, selon Sotheby’s International Realty Canada. Les changements dans les préférences en matière de logement, l’accès facile à l’emprunt et la demande locale et internationale refoulée ont été cités comme des facteurs aggravants du boom immobilier de luxe de la ville. Selon Sotheby’s, les ventes de plus d’un million de dollars ont augmenté de 27 % d’une année sur l’autre, entre le début de 2021 et 2020. Une propriété ultra-luxe s’est vendue pour plus de 10 millions de dollars, un niveau de prix qui n’avait enregistré aucune transaction l’année précédente. Sur le marché de plus d’un million de dollars pour les propriétés unifamiliales, la ville a connu une augmentation de 30% des ventes entre le début de 2020 et 2021, les condos dans la même gamme de prix restant stables. Depuis 2021, cependant, le marché des condos de luxe à Montréal a prospéré. Les ventes de plus de 4 millions de dollars ont augmenté de 140 % d’une année sur l’autre, et environ une vente sur trois de plus de 1 million de dollars sur le marché résidentiel concernait la catégorie des condos de luxe. 

Prix ​​moyen des maisons à Montréal

Le prix moyen des maisons à Montréal a considérablement augmenté tout au long de la pandémie. Par rapport au mois de mars de l’année dernière, le prix moyen d’une maison individuelle unifamiliale dans la ville a augmenté de 17,6 %. Les copropriétés ont connu une hausse de prix de 16 % et les plex (duplex, triplex, etc.) ont augmenté de 17 %. Dans l’ensemble, les prix des propriétés résidentielles ont augmenté de 14 % à Montréal depuis mars 2021, après une année de croissance similaire en 2020.

Type de propriétéPrix moyen (mars 2022)Variation des prix sur un an (%)Unités vendues (mars 2022)
Tous types de propriétés587 415 $+ 14 %5493
Maison individuelle565 550 $+ 17,6 %2630
Propriété Plex773 500 $+ 17,2 %534
Condo402 600 $+ 16 %2321

Répartition de Montréal par région pour 2021-2022

Voici quelques exemples de quartiers montréalais et leurs prix de vente respectifs au premier trimestre de 2022. En règle générale, les prix des propriétés sont plus élevés vers le centre-ville de la ville par rapport à la banlieue de Montréal et ses environs. Cependant, les prix des maisons dans toutes les juridictions du Grand Montréal ont augmenté pendant la pandémie, alors que la ville continue de battre des records de prix des maisons pour le sixième mois consécutif, en date d’avril 2022.

RegionAverage sold price (Q1 2022)
Saint-Rose/Auteuil/Vimont570 857$
Centre-ville de Laval521 009$
Fabreville528 901$
Saint Laurent645 885$
Châteauguay470 535$
Lachine/Lasalle572 164$
Terrebonne488 528$
Ville-Marie629 121$
Anjou/Saint-Léonard635 772$
Saint-Jérôme435 467$
Rive Sud490 531$

Les rapports indiquent que le marché du logement de Montréal sera fort en 2022

Le premier trimestre de 2022 a connu plusieurs mois consécutifs record pour le prix moyen d’une propriété à Montréal. Dans la catégorie du marché unifamilial, le prix médian d’une maison a augmenté de 20 % au premier trimestre de 2022, atteignant 636 200 $. Selon le récent sondage et prévisions sur les prix des maisons de Royal LePage, le marché devrait connaître une croissance continue, mais à un rythme comparativement plus lent qu’au début de l’année – qui a probablement été alimenté par des achats préventifs en prévision de hausses des taux d’intérêt. Royal LePage prévoit une augmentation de 12,5 % du prix moyen d’une maison à Montréal, jusqu’à 599 200 $. D’autres points de vente prévoient plus de modération dans les perspectives immobilières de Montréal cette année. Un article récent de RBC s’est concentré sur la chute des reventes et une baisse estimée du ratio ventes-nouvelles inscriptions en mars, signe précoce que le marché devrait retrouver un équilibre plus sain. En fin de compte, cependant, avec des stocks au plus bas, il est peu probable que nous assistions à des réductions significatives du prix d’une maison à Montréal en 2022. Pour l’instant, Montréal reste et restera un marché de vendeurs.

Foire aux questions (FAQ)

Le marché du logement de Montréal va-t-il s’effondrer?

Avec la hausse des taux d’intérêt et l’interdiction des acheteurs étrangers, nous pourrions assister à un ralentissement du marché vers la fin de l’année, mais il est très peu probable que le marché immobilier montréalais s’effondre en 2022. Les prix continuent d’augmenter et les stocks restent bas, dans presque tous les types de propriétés. La demande devrait continuer d’augmenter tout au long de 2022. Tant que cette demande dépassera l’offre, le logement à Montréal continuera d’être un secteur en croissance du point de vue des prix. 

Les prix des logements à Montréal augmenteront-ils en 2022?

Plusieurs intervenants, dont des courtiers immobiliers, l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec, des institutions financières et des sociétés immobilières ont prédit des augmentations du prix des logements à Montréal en 2022, bien qu’à des degrés divers. À l’extrémité conservatrice du spectre, des hausses de prix comprises entre 2 et 5 % sont prévues, les autres points de vente prévoyant plus de 12 % à 15 %. De nombreux facteurs du marché auront une incidence sur l’évolution des prix de l’immobilier montréalais, tels que les taux d’intérêt, le comportement des acheteurs et les niveaux d’offre.

Comment puis-je obtenir une approbation pour un prêt hypothécaire à Montréal?

Si vous souhaitez obtenir un prêt hypothécaire à Montréal, vous pouvez commencer par explorer les taux hypothécaires, puis voir quel montant de prêt hypothécaire vous pourriez vous permettre. Les critères d’approbation varient en fonction du prêteur avec lequel vous souhaitez vous adresser, il est donc utile de discuter de ces facteurs avec l’un de nos conseillers en hypothèques pour voir quelle solution vous convient. Chez nesto, nous comparons les meilleurs taux disponibles pour les prêts hypothécaires à Montréal, et nous prêtons aussi en direct. 

Conclusion

Montréal a connu une flambée sans précédent des prix des maisons tout au long de la pandémie, une flambée qui devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année, mais peut-être à un rythme plus modéré. Montréal a enfin commencé à voir le genre de croissance du marché que des villes comme Vancouver ou Toronto avaient pendant de nombreuses années avant la pandémie. Cependant, Montréal demeure comparativement plus accessible que le marché de l’habitation de Vancouver ou de Toronto, qui ont tous deux connu des augmentations de prix stupéfiantes au cours des deux dernières années. Si vous êtes prêt à acheter une propriété à Montréal, contactez-nous dès aujourd’hui et nous vous aiderons à franchir les prochaines étapes de l’achat de la maison de vos rêves.


Prêt à vous lancer?

En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pourrez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!