Immobilier

Guide pour le co-achat d'une propriété avec des amis

Guide pour le co-achat d'une propriété avec des amis

Table des matières

    L’achat d’une propriété est un engagement à long terme qui nécessite un investissement financier important pour lequel de nombreux nouveaux acheteurs ont besoin d’aide pour économiser. Comme les loyers continuent d’augmenter de concert avec l’immobilier, la location n’est plus l’option abordable qu’elle était auparavant. Si, comme beaucoup d’autres Canadiens, vous avez du mal à accepter cette nouvelle réalité, il existe d’autres options qui méritent d’être explorées pour faciliter votre accession à la propriété. 

    Le co-achat d’une propriété avec des amis peut être un excellent moyen d’accéder à la propriété, en offrant une option plus accessible financièrement à ceux qui n’ont pas les moyens de faire face à l’augmentation constante des prix de l’immobilier. L’achat d’une propriété entre amis présente des avantages économiques à court et à long terme, et il peut être intéressant de franchir cette étape avec ses proches. 

    Le co-achat gagne en popularité en tant que solution abordable qui permet aux Canadiens d’accéder au marché de l’immobilier. Néanmoins, si vous envisagez cette option, vous devrez prendre des mesures supplémentaires pour protéger toutes les parties concernées dans le cadre d’une entente de copropriété. Nous examinerons ici les éléments à prendre en considération lorsque vous achetez une propriété avec des amis, afin que vous disposiez d’un plan pour assurer le bon déroulement de l’ensemble du processus.


    Les grandes lignes

    • Le co-achat d’une propriété avec des amis peut être un excellent moyen d’entrer sur le marché immobilier et de partager les coûts de l’accession à la propriété. 
    • Établissez un contrat de copropriété qui précise les responsabilités et les contributions financières de chacun, ainsi que la procédure à suivre si quelqu’un souhaite vendre ou quitter la propriété.
    • Pour que la copropriété soit un succès, il est essentiel de communiquer clairement, de faire preuve de transparence financière, de bénéficier de conseils juridiques et de mettre en place une stratégie de sortie.

    Est-ce la première fois que vous achetez une maison?

    Devriez-vous acheter une propriété avec des amis?

    Face à l’augmentation du coût de la vie et des taux hypothécaires, de nombreux célibataires se tournent vers des solutions moins conventionnelles pour partager les coûts de logement. Être admissible à un prêt hypothécaire avec un seul revenu est essentiellement hors de portée pour la plupart des Canadiens. 

    Le concept de co-achat est simple : vous achetez une propriété avec d’autres personnes, et vous partagez les dépenses et les responsabilités.

    L’achat avec le conjoint ou l’aide de la famille sont les formes les plus traditionnelles de propriété partagée. Cependant, faire équipe avec vos amis les plus proches pour mettre en commun vos ressources peut augmenter votre pouvoir d’achat et vous permettre d’accéder à la propriété si acheter seul n’est pas envisageable. 

    Avant d’opter pour la copropriété, il est important d’avoir des conversations ouvertes et honnêtes avec vos amis sur vos finances, vos attentes, vos objectifs et vos préoccupations. Vous devez également examiner attentivement les aspects juridiques de la copropriété avec des amis.

    Avantages et inconvénients du co-achat d’une propriété

    Le co-achat peut être un excellent moyen d’entrer sur le marché de l’immobilier. Il existe toutefois des avantages et des inconvénients au co-achat avec des amis que vous devez prendre en compte.

    Avantages

    • Augmentation du pouvoir d’achat : le fait de bénéficier de plusieurs revenus vous permet d’être admissible à un prêt hypothécaire plus élevé que si vous étiez seul. 
    • Accumuler de la valeur nette : Le co-achat d’une propriété avec des amis permet d’accumuler de la valeur nette sans avoir à assumer seul la charge financière. Il peut s’agir d’une excellente opportunité d’investissement, surtout si la propriété s’apprécie au fil du temps.
    • Accès à de meilleurs quartiers et à des propriétés plus grandes : l’augmentation de votre pouvoir d’achat signifie que vous pouvez probablement élargir votre recherche et vous permettre d’acheter une propriété plus grande, de disposer d’une plus grande cour ou de vivre dans un quartier plus recherché que si vous étiez seul.
    • Réduire la charge financière et les risques : Le co-achat d’une propriété avec des amis vous permet de partager les coûts de l’accession à la propriété, y compris la mise de fonds, les versements hypothécaires, les taxes foncières et les coûts d’entretien. 
    • Partage des coûts et des responsabilités : Le co-achat d’une propriété avec des amis implique que vous partagerez les responsabilités liées à la propriété, y compris l’entretien et les réparations. Cela peut être pratique si vous n’êtes pas bricoleur ou si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à l’entretien de la propriété.

    Inconvénients

    • Risques juridiques et financiers : Si l’un des copropriétaires ne rembourse pas le prêt hypothécaire ou ne contribue pas à la hauteur de sa juste part à la propriété, cela peut avoir un impact négatif sur la cote de crédit et la situation financière de tous les copropriétaires. 
    • Perte d’intimité : Le co-achat d’une propriété avec des amis implique que vous partagiez l’espace de vie avec d’autres personnes. Cela peut représenter un défi si vous avez l’habitude de vivre seul ou si vous préférez avoir votre propre espace.
    • Désaccords : Il y a toujours un risque de désaccord sur la façon dont la propriété doit être gérée ou sur ce qui se passe si quelqu’un veut vendre ou déménager. 
    • Tension potentielle sur les relations : La copropriété avec des amis peut mettre vos relations à rude épreuve, surtout s’il y a des désaccords sur la façon de gérer la propriété ou sur ce qui se passe si quelqu’un veut vendre ou déménager. Il est important de communiquer ouvertement et honnêtement avec vos copropriétaires afin d’éviter les malentendus et les conflits.

    Comment acheter une propriété entre amis

    L’achat d’une propriété entre amis nécessite un processus légèrement différent de celui de l’achat en solo ou avec un conjoint. Si vous souhaitez acheter une propriété avec des amis, voici comment vous y prendre :

    1. Déterminez votre budget commun

    La première étape pour devenir copropriétaire avec des amis consiste à déterminer votre budget commun. Ce budget dépendra de vos revenus, de vos économies et de votre cote de crédit. Vous devrez également tenir compte des coûts de l’accession à la propriété, y compris la mise de fonds et les coûts récurrents comme les versements hypothécaires, les taxes foncières et l’entretien.

    2. Trouvez la bonne propriété

    Une fois que vous avez déterminé votre budget, il est temps de chercher la bonne propriété. Il est important de tenir compte de vos besoins et de vos préférences, ainsi que de ceux de vos co-acheteurs. Vous devez également tenir compte de l’emplacement, de la taille et de l’état de la propriété, ainsi que de son potentiel d’appréciation.

    3. Déterminez la structure de propriété

    Lorsque vous achetez une propriété avec des amis, vous devez déterminer la structure de propriété. Il existe deux options courantes : la location conjointe et la location en commun. La copropriété signifie que chaque copropriétaire a une part égale dans la propriété et que si l’un des copropriétaires décède, sa part revient automatiquement à l’autre (ou aux autres) copropriétaire(s). La location en commun signifie que chaque copropriétaire a une part déterminée dans la propriété, qui peut être basée sur leurs contributions financières.

    4. Obtenez une préapprobation hypothécaire

    Avant de faire une offre sur une propriété, vous devez vous assurer d’obtenir une préapprobation hypothécaire. Vous aurez ainsi une meilleure idée de ce que vous pouvez vous permettre et votre offre sera plus compétitive. Vous devriez également envisager de travailler avec un expert hypothécaire spécialisé dans les scénarios de copropriété.

    Location en commun ou location conjointe

    Comme nous l’avons mentionné, il existe deux options pour la structure de propriété lorsque vous achetez une propriété avec des amis. Voici un aperçu de chacune de ces options :

    Location conjointe

    Avec la location conjointe, chaque copropriétaire a une part et des obligations égales dans la propriété. Dans ce cas, chaque copropriétaire doit donner son accord avant que des changements comme des travaux de rénovation importants, la vente de la propriété ou un refinancement ne puissent avoir lieu. 

    Si l’un des copropriétaires décède, sa part revient automatiquement aux autres copropriétaires. La copropriété est une bonne option si vous voulez vous assurer que la propriété revient aux copropriétaires survivants en cas de décès. Ou si vous faites confiance à vos copropriétaires pour prendre les décisions dans votre intérêt en cas d’incapacité. 

    Location en commun

    Dans le cas de la location en commun, chaque copropriétaire détient une part déterminée de la propriété, qui peut être fonction de sa contribution financière. La part de chaque copropriétaire fait partie de sa succession en l’absence de testament et sera transmise à un héritier ou à un proche parent (même s’il n’est pas nommé dans un testament) qui héritera de la part de la propriété en cas de décès du copropriétaire. La location en commun est une bonne option si vous souhaitez avoir plus de contrôle sur votre part de la propriété et sur la personne qui en héritera en cas de décès. 

    La location en commun permet à chaque propriétaire de vendre ou de transférer sans avoir besoin du consentement des autres copropriétaires. Les copropriétaires ont également la possibilité de vendre leur part à d’autres copropriétaires par le biais d’un acte de fiducie. Par ailleurs, sachez que la location en commun peut offrir une plus grande sécurité en matière d’obligations, mais qu’elle limitera l’accès aux prêts hypothécaires à charge de garantie, car ces derniers exigent une relation de copropriété pour être inscrits sur le titre de propriété.

    Aspects juridiques à considérer dans le cadre d’une co-propriété

    Le co-achat d’une propriété avec des amis a des implications juridiques. Il est donc important, dans un premier temps, de déterminer la structure de propriété. Cela aura une incidence sur la gestion de la propriété et sur ce qui se passera si l’un des copropriétaires souhaite vendre, déménager ou s’il décède.

    Établir un contrat de co-propriété

    Un contrat de co-propriété est un document juridique qui énonce les modalités de votre co-propriété. Il doit inclure la structure de propriété, les contributions et responsabilités financières, ainsi que les scénarios possibles, par exemple si quelqu’un souhaite vendre ou déménager. Il doit également traiter des désaccords ou des conflits potentiels. Ce document doit être rédigé par un avocat et signé par tous les copropriétaires. 

    Pour éviter d’éventuels litiges, il est important d’inclure dans la convention de copropriété des dispositions relatives au rachat ou à la vente de la propriété. La convention doit décrire la procédure de vente de la part d’un co-acheteur, y compris la manière d’évaluer la propriété et de diviser le produit de la vente. Il est également important de prévoir une stratégie de sortie au cas où la convention de copropriété ne serait plus adaptée à votre situation personnelle ou financière.

    Partage des frais de logement

    Le partage des frais de logement peut être un défi lorsque vous achetez une propriété avec des amis. Il est important d’établir clairement les responsabilités financières dès le départ et de veiller à ce que chacun contribue à sa juste mesure. 

    • Déterminez la contribution financière de chaque copropriétaire en fonction de ses revenus, de son épargne et de sa capacité à payer. 
    • Répartissez équitablement les dépenses en fonction de la contribution financière de chaque copropriétaire. Il peut s’agir des versements hypothécaires, des taxes foncières, des services publics et des frais d’entretien. 
    • Faites le suivi des dépenses pour vous assurer que chacun contribue à sa juste part. Utilisez une feuille de calcul ou une application commune pour suivre toutes les dépenses et tous les paiements. 
    • Examinez régulièrement les dépenses pour vous assurer que chacun contribue toujours à sa juste part et faites des ajustements si nécessaire.
    • Automatisez les dépenses sur un compte commun pour garantir des paiements en temps voulu.
    • À chaque cycle, mettez de côté une part équitable des économies réalisées pour l’entretien futur de votre propriété commune.

    Que se passe-t-il si un copropriétaire veut quitter la propriété?

    Il est important de mettre en place une stratégie de sortie au cas où l’un des copropriétaires souhaiterait vendre ou quitter la propriété. Cette stratégie doit être incluse dans votre convention de copropriété. Voici quelques exemples de problèmes qui pourraient survenir :

    • L’un des copropriétaires souhaite vendre ou quitter la propriété.
    • L’un des copropriétaires n’a pas remboursé son prêt hypothécaire ou ne peut pas assumer sa part des coûts.

    Voici quelques solutions à ces problèmes :

    • Convenir à l’avance d’un prix de rachat.
    • Inclure une clause de premier droit de refus dans votre convention de copropriété, donnant aux autres copropriétaires le droit d’acheter cette partie de la propriété en premier.
    • Si l’un des copropriétaires ne peut pas assumer sa part des coûts, les autres copropriétaires peuvent envisager de l’exclure du titre de propriété et de protéger leurs intérêts au moyen d’un accord juridique distinct.

    Hypothèque conjointe : Comment ça fonctionne?

    Un prêt hypothécaire conjoint est un type de prêt hypothécaire pour lequel deux personnes ou plus font une demande ensemble, remplissant les conditions requises sur la base de leurs revenus et de leur solvabilité, et partageant la responsabilité du remboursement du prêt. Lorsque vous avez une hypothèque conjointe, vous partagez collectivement toutes les responsabilités du contrat hypothécaire. 

    Généralement, les situations les plus courantes sont les hypothèques conjointes avec un conjoint ou un partenaire, mais des amis sont également de plus en plus nombreux à contracter ce type d’hypothèque. Une hypothèque conjointe est généralement utilisée pour augmenter vos chances d’obtenir un prêt hypothécaire. Compte tenu du niveau historique des prix de l’immobilier et de la hausse des taux d’intérêt, de nombreuses personnes ne sont pas en mesure d’obtenir un prêt hypothécaire par leurs propres moyens et recherchent donc l’aide d’autres personnes pour y parvenir.

    Comment faire de la copropriété un succès

    La copropriété s’apparente à une relation d’affaires entre amis. Voici quelques éléments qui contribueront à sa réussite. 

    Une communication claire

    La communication est essentielle pour co-acheter une propriété. Avant de prendre une décision, assurez-vous de discuter ouvertement et honnêtement avec vos co-acheteurs de vos attentes, objectifs et préoccupations communes. Il est essentiel d’établir des lignes de communication claires et de s’assurer que tout le monde est sur la même longueur d’onde avant de s’engager dans un tel projet.

    Transparence financière

    Le co-achat d’une propriété exige une certaine transparence financière. Assurez-vous que chacun est prêt à discuter de sa situation financière, y compris de ses revenus, de ses actifs, de ses dettes et de sa cote de crédit. Il est également important de préciser le montant de la contribution de chacun à la mise de fonds, aux versements hypothécaires et aux dépenses d’entretien. Établissez un budget et mettez-vous d’accord sur la répartition des coûts afin d’assurer la transparence.

    Conseils juridiques  

    Le co-achat d’une propriété nécessite des accords juridiques pour protéger les intérêts d’investissement de chacun des co-acheteurs. Il est important de consulter un avocat spécialisé dans l’immobilier qui pourra rédiger une convention de copropriété énonçant les détails de l’accord, y compris le mode de propriété, le partage des coûts et la procédure à suivre si l’un des co-acheteurs souhaite vendre sa part. Votre avocat en droit immobilier sera en mesure de diviser le titre de propriété enregistré en parts correspondantes convenues de la propriété.

    Stratégie de sortie  

    Chacun doit avoir convenu d’une stratégie de sortie au cas où l’un des co-acheteurs voudrait vendre sa part ou si la convention de copropriété ne fonctionne plus. Le contrat de copropriété doit comprendre des dispositions relatives au rachat ou à la vente de la propriété, ainsi qu’à la gestion des litiges qui pourraient survenir si l’une des parties souhaitait se retirer du contrat.

    Foire aux Questions

    Comment répartir équitablement les coûts dans le cadre d’un co-achat?

    Vous pouvez répartir les coûts de manière équitable en établissant un budget et en vous mettant d’accord sur la manière de répartir les coûts de la mise de fonds, des versements hypothécaires et des dépenses d’entretien. L’une des façons de répartir les coûts est de se baser sur la contribution financière de chaque co-acheteur à la propriété, ou de répartir les coûts en fonction de la taille et de la valeur de l’espace de vie de chaque co-acheteur. Vous pouvez également répartir les coûts et la mise de fonds en fonction du revenu brut que chaque copropriétaire apporte au moment de la qualification de la demande de prêt hypothécaire.

    Quels sont les aspects juridiques à prendre en compte lors d’un co-achat?

    Vous avez besoin d’une convention de copropriété ou d’un document similaire. Il s’agit d’un contrat juridique qui définit les conditions de l’accord, notamment le mode de propriété, le partage des coûts et la procédure à suivre si un co-acheteur souhaite vendre sa part ou s’il décède. Vous devrez également réfléchir à la manière dont vous souhaitez que l’hypothèque soit mise en place : en tant que locataires conjoints ou en tant que locataires en commun.

    Que se passe-t-il si l’un des co-acheteurs souhaite vendre et pas les autres?

    Des conflits peuvent souvent survenir si l’un des co-acheteurs souhaite vendre la propriété et non les autres. Dans ce cas, il est important de prévoir une stratégie de sortie dans la convention de copropriété, qui décrit les mesures à prendre si cette situation se présente. Ce contrat doit également indiquer comment la propriété sera évaluée et comment la part peut être répartie entre les co-acheteurs restants en tant que droit de préemption.

    En conclusion

    Le co-achat d’une propriété avec des amis peut être un excellent moyen d’entrer collectivement sur le marché immobilier et de tirer parti d’un coût de la vie partagé. Toutefois, comme pour tout accord de partage, il est nécessaire de planifier et de communiquer en amont et d’établir un contrat formel pour garantir le succès du projet. Les conseils juridiques doivent toujours jouer un rôle important dans la mise en place d’un accord de co-acheteur. 

    Si vous envisagez d’accéder à la propriété en co-achetant avec des amis, contactez les experts hypothécaires de nesto pour vous aider à démarrer votre parcours d’accession à la propriété.


    Prêt à vous lancer?

    En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pourrez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

    Meilleurs taux hypothécaires

    Fixe
    Variable
    au

    0.00%3 Year Fixe

    Obtenez votre taux

    0.00%5 Year Fixe

    Obtenez votre taux
    Voir tous les taux