Fondamentaux de l'Hypothèque

Les taux d'intérêt élevés sont-ils historiquement la norme? Oui, et voici ce qu'il faut savoir

Les taux d'intérêt élevés sont-ils historiquement la norme? Oui, et voici ce qu'il faut savoir

Table des matières

    Au cours de la dernière décennie, le Canada a connu une période exceptionnelle de taux d’intérêt historiquement bas. Cette anomalie a pris fin en 2022, lorsque les taux d’intérêt ont commencé à augmenter en réponse à l’inflation élevée due à la demande excédentaire dans l’économie et à la hausse des prix des aliments et de l’énergie. 

    Ce billet vous éclairera sur les normes historiques des taux d’intérêt au Canada et vous aidera à vous préparer au retour à un environnement de taux d’intérêt plus standard.


    Les grandes lignes

    • Des circonstances et des défis économiques uniques ont influencé la faiblesse des taux d’intérêt de 2009 à 2020.
    • Historiquement, les taux d’intérêt au Canada ont montré une tendance cyclique, les taux plus élevés étant la norme dans le passé.
    • Récemment, les taux d’intérêt plus élevés reviennent à ce qui est considéré comme normal, sous l’effet de l’inflation et de facteurs économiques.

    Meilleurs taux hypothécaires

    Fixe
    Variable
    au

    0.00%3 Year Fixe

    Obtenez votre taux

    0.00%5 Year Fixe

    Obtenez votre taux
    Voir tous les taux

    Comprendre les taux d’intérêt hypothécaires canadiens actuels 

    Les facteurs économiques ont poussé la Banque du Canada (BoC) à maintenir les taux d’intérêt élevés plus longtemps afin de maîtriser l’inflation. L’inflation est l’un des principaux facteurs qui influencent les décisions de politique monétaire au Canada. 

    Récemment, les chiffres de l’inflation se sont stabilisés, mais ils ne diminuent pas au rythme attendu par la Banque du Canada lorsqu’elle a entamé son cycle de resserrement des taux. Les taux hypothécaires sont en hausse depuis 2022, et les emprunteurs doivent faire face à des coûts d’emprunt et de renouvellement beaucoup plus élevés qu’au cours des 15 dernières années.

    Le risque le plus important auquel les propriétaires sont confrontés aujourd’hui est le choc de paiement auquel environ 2,2 millions de Canadiens devront faire face au moment de leur renouvellement en raison de la montée en flèche des taux d’intérêt. Après avoir connu une période de taux d’intérêt atypiquement bas, les augmentations du taux directeur de la BoC et la hausse du rendement des obligations ont fait monter les taux d’intérêt à leurs niveaux les plus élevés depuis début 2009.

    Analyse historique : Une étude comparative 

    La période de faibles taux d’intérêt que les Canadiens ont connue de 2009 à 2022 était une réponse extraordinaire à la crise financière mondiale de 2008 et aux défis économiques qui en ont découlé. Cette période était une exception et non la norme. 

    Historiquement, les taux d’intérêt ont suivi un modèle cyclique avec des périodes de baisse et de hausse. Par exemple, les taux hypothécaires au Canada ont atteint des sommets dans les années 80, dépassant les 20 %, avant de retomber à près de 10 %, où ils sont restés pendant la décennie suivante. 

    Après cette période de taux dans les deux chiffres, ils se sont stabilisés au début des années 90, s’établissant en moyenne autour de 8 % jusqu’en 2009. En 2009, les taux ont atteint leur plus bas niveau historique à la suite de la grande récession de 2008, pour s’établir en moyenne autour de 4 % jusqu’en 2020. 

    Pendant la pandémie, les taux d’intérêt ont atteint des niveaux historiquement bas, de l’ordre de 2 % en moyenne, alors que les pertes d’emploi et l’incertitude affectaient les perspectives économiques. 

    Aujourd’hui, les taux ont progressivement augmenté pour revenir aux taux moyens que les Canadiens ont connus dans les années 90 et au début des années 2000, avant la grande récession. 

    Si l’on remonte plus loin dans l’histoire des taux d’intérêt, les années 50, 60 et 70 confirment l’idée que les taux des années 90 à la grande récession de 2008 étaient plutôt la norme à laquelle nous devrions nous attendre au Canada.

    Démêler l’unicité : Les facteurs à l’origine de l’écart

    La période de faibles taux d’intérêt entre 2009 et 2022 est principalement due à la politique monétaire agressive mise en œuvre par la Banque du Canada. L’objectif était de stimuler la croissance économique après la crise financière mondiale de 2008. En conséquence, les taux d’intérêt ont été maintenus à un niveau historiquement bas afin d’encourager les emprunts et les dépenses. 

    En 2020, la pandémie mondiale a perturbé les économies mondiale et canadienne, affectant tous les secteurs, une grande partie du monde étant fermée. En réaction, la Banque du Canada a abaissé les taux d’intérêt pour soutenir l’économie et les systèmes financiers. Cette période de taux d’intérêt historiquement bas était nécessaire pour aider les consommateurs et les entreprises pendant cette période difficile.

    Impact des taux d’intérêt sur les emprunteurs et le marché immobilier 

    L’ère des taux d’intérêt bas a eu un impact significatif sur les emprunts et le marché immobilier. La baisse des taux d’intérêt a stimulé l’emprunt et a favorisé l’essor du marché immobilier. Les faibles taux d’intérêt en 2020 et 2021 ont stimulé la croissance des prix des propriétés et sont, en partie, un facteur qui a contribué à la crise de l’accessibilité au logement avec laquelle le Canada est aux prises aujourd’hui. 

    Alors que nous entrons dans une nouvelle ère, la possibilité de taux d’intérêt plus élevés pendant plus longtemps est une préoccupation, associée au coût plus élevé des propriétés dans un contexte de crise de l’accessibilité. Les candidats à l’accession à la propriété risquent d’avoir du mal à entrer sur le marché, car les propriétés restent inabordables dans de nombreuses régions, et pour pouvoir prétendre à un prêt hypothécaire tout en étant soumis à des tests de stress, il faut avoir un salaire supérieur à la moyenne ou disposer d’une épargne importante à utiliser pour la mise de fonds afin d’entrer sur le marché immobilier.

    De nombreux propriétaires devront faire face à des taux d’intérêt beaucoup plus élevés qu’aujourd’hui au moment de leur renouvellement. Avec environ 2,2 millions de prêts hypothécaires arrivant à échéance d’ici 2026, ces propriétaires seront probablement confrontés à un choc des taux d’intérêt. Les termes de 5 ans étant les plus courants, de nombreux prêts hypothécaires ont été obtenus lorsque les taux d’intérêt étaient à un niveau historiquement bas. Ces propriétaires devront probablement renouveler leur prêt à des taux d’intérêt trois fois plus élevés, voire plus, que leur taux actuel.

    Opinions des experts et prévisions pour 2024-2025

    En ce qui concerne les années 2024 et 2025, les experts ont des opinions divergentes sur ce qu’ils prévoient pour les taux d’intérêt. L’économiste David Rosenberg a récemment déclaré que la Banque du Canada serait contrainte de réduire son taux directeur, le ramenant à 3 % dans les 12 à 18 prochains mois, à partir du premier trimestre de l’an prochain, en raison de la vague d’échéances hypothécaires à venir qui menace un cinquième du revenu discrétionnaire des Canadiens.

    D’autres économistes prévoient que le taux directeur restera stable à 5 %, mais sont partagés quant au moment où les taux commenceront à baisser. Certains économistes prévoient des baisses de taux graduelles dès avril 2024, tandis que d’autres pensent que le taux devra être maintenu plus longtemps à un niveau plus élevé, jusqu’à plus tard en 2024.

    Le Conseil des gouverneurs de la Banque du Canada reste toutefois divisé sur la question de savoir si les taux d’intérêt doivent encore augmenter pour que l’inflation revienne à l’objectif de 2 %. Cette position s’écarte des prévisions des économistes, de sorte que la Banque du Canada pourrait encore procéder à de nouvelles hausses de taux.

    foire aux questions

    Bienvenue dans notre section foire aux questions (FAQ), où nous répondons aux questions les plus courantes, élaborées par nos experts hypothécaires afin de vous aider à prendre les meilleures décisions en matière de financement hypothécaire.

    Qu’est-ce qui provoque la hausse des taux d’intérêt?

    De nombreux facteurs économiques influencent les décisions de la BoC en matière de taux d’intérêt. L’inflation est le principal facteur influençant la politique monétaire du Canada. Néanmoins, l’emploi, la croissance économique, le taux de change entre le dollar et le dollar canadien et l’économie du commerce mondial influencent également les décisions de hausse ou de baisse des taux.

    Quel est l’impact de la hausse des taux d’intérêt sur le Canadien moyen?

    La hausse des taux d’intérêt peut entraîner une augmentation immédiate des versements mensuels sur les prêts et les hypothèques pour ceux qui ont des produits variables. Pour ceux qui ont des hypothèques fixes, la hausse des taux d’intérêt se fera sentir au moment de leur renouvellement si les taux sont plus élevés que le taux précédent. 

    La hausse des taux d’intérêt réduit la capacité d’emprunt de ceux qui cherchent à obtenir un prêt hypothécaire ou un prêt, ce qui signifie que vous pouvez emprunter moins que si les taux d’intérêt étaient plus bas.

    Comment puis-je me préparer à une hausse des taux d’intérêt?

    Les particuliers peuvent se préparer à la hausse des taux d’intérêt en évaluant leurs dettes, en se constituant une réserve financière, en envisageant des options de refinancement, en réduisant leurs dépenses discrétionnaires pour se constituer une épargne et en intégrant la hausse des taux dans leur planification financière à long terme.

    En conclusion

    Bien que les faibles taux d’intérêt au Canada de 2009 à 2022 aient été une exception, il est essentiel de reconnaître qu’historiquement, les taux d’intérêt sont en général beaucoup plus élevés que ce que nous avons été conditionnés à considérer comme la norme. 

    En comprenant la nature cyclique des taux d’intérêt et en vous préparant à d’éventuels changements, vous pouvez vous préparer à un retour à un environnement de taux d’intérêt plus conforme aux normes historiques. 

    Il est conseillé de demander l’avis d’un professionnel pour tirer le meilleur parti de votre argent durement gagné.  Lorsque vous envisagez d’acheter une propriété, de magasiner le meilleur taux pour le renouvellement de votre prêt hypothécaire ou d’évaluer votre capacité à refinancer vos dettes à taux d’intérêt élevé, n’hésitez pas à faire appel aux conseillers hypothécaires compétents et agréés de nesto, qui vous donneront des conseils d’experts.

    Avec nesto, aucun stress

    Si on ne peut égaler ou battre le taux de la compétition, recevez 500 $*.

    *Des conditions s’appliquent


    Prêt à vous lancer?

    En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pourrez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

    Meilleurs taux hypothécaires

    Fixe
    Variable
    au

    0.00%3 Year Fixe

    Obtenez votre taux

    0.00%5 Year Fixe

    Obtenez votre taux
    Voir tous les taux