Fondamentaux de l'Hypothèque #Immobilier

Guide de l'influence de l'inflation sur les taux d'intérêt

Guide de l'influence de l'inflation sur les taux d'intérêt

Partager :

La Banque du Canada (BdC) vise à maintenir l’inflation autour de 2 %. Le principal outil utilisé pour contrôler cela consiste à ajuster son taux d’intérêt de référence, qui, à son tour, influence les taux préférentiels bancaires – les taux qui contrôlent les taux d’intérêt variables, y compris les prêts hypothécaires à taux variable. Le resserrement ou l’assouplissement quantitatif, qui a un impact sur les rendements des obligations d’État, est utilisé pour contrôler les prêts hypothécaires à taux fixe.


Faits saillants

  • Le principal outil utilisé par la Banque du Canada pour contrôler l’inflation consiste à ajuster son taux d’intérêt de référence, qui, à son tour, influe sur les prêts à taux variable
  • La Banque du Canada a recours à l’assouplissement ou au resserrement quantitatif lorsque l’inflation est trop faible ou trop élevée, de sorte que le rendement des obligations d’État diminue ou augmente, ce qui a une incidence sur les prêts à taux fixe
  • Les taux d’intérêt, comme beaucoup de choses, y compris le marché du logement, sont cycliques, ce qui signifie qu’ils ont toujours des hauts et des bas qui s’équilibrent avec le temps.

Qu’est-ce qui cause l’inflation?

L’inflation est une mesure de l’augmentation des prix des biens et des services. De nombreux facteurs influent sur les prix, notamment la difficulté à trouver un produit, le coût de la main-d’œuvre et les matières premières utilisées pour le fabriquer, ainsi que la concurrence entre les lieux de vente. Les politiques qui stimulent la croissance économique peuvent également provoquer de l’inflation. Lorsque les gens ont plus d’argent, leur demande de produits et de services peut augmenter, ce qui peut faire grimper les prix.

Lors de l’établissement de la politique monétaire, la Banque du Canada examine les mesures de l’inflation sous-jacente qui reflètent la tendance sous-jacente de l’inflation au fil du temps.

Comment les taux d’intérêt sont-ils influencés par l’inflation ?

L’une des principales fonctions de la BdC consiste à définir la politique monétaire. L’objectif de la politique monétaire est de préserver la valeur de la monnaie en maintenant l’inflation à un niveau bas, stable et prévisible. Cela permet aux Canadiens de prendre des décisions en matière de dépenses et d’investissements avec plus de confiance, encourage les investissements à long terme dans notre économie et contribue à une création d’emplois soutenue et à une plus grande productivité. Cela entraîne à son tour une amélioration de notre niveau de vie.

Afin de maintenir l’inflation à son niveau cible – environ 2 % – la Banque du Canada ajuste son taux d’intérêt de référence qui, à son tour, influence les taux préférentiels des banques – les taux qui contrôlent les taux d’intérêt variables, y compris les prêts hypothécaires à taux variable. En d’autres termes, lorsque l’inflation est trop élevée, les taux d’intérêt sont augmentés au fil du temps. En d’autres termes, lorsque l’inflation est trop élevée, les taux d’intérêt sont augmentés au fil du temps.

En période de faible inflation, la BdC achète également des obligations d’État, ce qui augmente leur prix et diminue leur rendement pour aider à stimuler l’économie. C’est ce qu’on appelle l’assouplissement quantitatif (AQ). D’autre part, lorsque l’inflation est élevée, le resserrement quantitatif (RQ) est utilisé pour aider à retirer ce soutien extraordinaire en inversant les achats.

Le RQ complète le principal outil de politique de la BdC – le taux d’intérêt directeur – qui influence les coûts d’emprunt à court terme. Le RQ élimine une source de pression à la baisse sur les taux d’intérêt qui n’est pas nécessaire lorsque l’économie se porte bien. Cela permet de rééquilibrer l’offre et la demande et de ramener l’inflation vers la cible de 2 %.

Avec le RQ, la BdC laisse ses obligations d’État arriver à échéance et sortir du bilan ou les vend activement. En conséquence, les obligations deviennent moins chères et leurs rendements augmentent. Comme les autres taux d’intérêt de l’économie sont influencés par les rendements des obligations d’État (y compris les taux hypothécaires fixes), le RQ rend les emprunts plus coûteux.

Important : Lorsque les taux d’intérêt sont plus élevés, les ménages et les entreprises ont tendance à emprunter et à dépenser moins, ce qui soulage la demande sur l’économie et contribue à atténuer les pressions inflationnistes.

Quelles sont les conséquences d’une hausse des taux d’intérêt sur l’emprunt d’argent ?

Des taux d’intérêt plus élevés signifient que les emprunteurs paieront plus au fil du temps pour les hypothèques et autres prêts. 

Bien que les versements hypothécaires à taux fixe restent les mêmes pendant toute la durée du prêt, les emprunteurs peuvent s’attendre à payer plus d’intérêts au renouvellement si les taux restent plus élevés. 

De plus, avec les produits à taux variable, les emprunteurs doivent soit faire face à des paiements plus élevés immédiatement, soit la répartition entre le capital et les intérêts du prêt est ajustée de manière à ce que davantage d’argent soit versé pour la composante intérêts lorsque les taux sont plus élevés.

Saviez-vous que… Tous les cinq ans, la Banque du Canada et le gouvernement du Canada révisent et renouvellent l’entente sur le cadre de politique monétaire du Canada? En 2021, ils ont renouvelé le cadre pour 2022-2026

Comment un emprunteur peut-il naviguer dans une période où l’inflation et les taux d’intérêt sont élevés ?

Les taux d’intérêt, comme beaucoup de choses, y compris le marché du logement, sont cycliques, ce qui signifie qu’ils ont toujours des hauts et des bas qui s’équilibrent avec le temps. 

Les mesures de politique monétaire mettent du temps – généralement entre six et huit trimestres – à se propager dans l’économie et à produire leur plein effet sur l’inflation. Pour cette raison, la politique monétaire est toujours tournée vers l’avenir et la fixation des taux directeurs est basée sur le jugement de la Banque du Canada quant à l’évolution probable de l’inflation à l’avenir, et non sur ce qu’elle est aujourd’hui.
Cela signifie que les emprunteurs doivent être patients et attendre que les taux baissent à nouveau. 


Prêt à vous lancer?

En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pourrez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

Table of contents

    Bloquez votre taux hypothécaire pour 150 jours

    Verrouillez votre taux aujourd’hui