Le taux préférentiel au Canada

Le taux préférentiel au Canada

Table des matières

    Publié 24/09/2020 14:09 EST

    En date du 21 septembre 2020, Le taux préférentiel au Canada est établi à 2,45 %, soit au même niveau que le 30 mars 2020 lorsqu’il a été abaissé de 0,5 %.

     

    Faits saillants
    • Le taux d’un prêt hypothécaire à taux variable et d’une ligne de crédit varie en fonction du taux préférentiel, autrement dit, si le taux préférentiel augmente ou diminue, le taux de votre prêt fait de même.
    • Le processus d’achat d’une maison en 5 étapes : trouver une maison, obtenir du financement, faire une offre, prévoir l’inspection et prendre possession
    • Il existe plusieurs incitatifs qui aident les acheteurs à économiser sur l’achat de leur première maison.

    Qu’est-ce que le taux préférentiel?

    Le taux préférentiel est le taux d’intérêt que les institutions financières et prêteurs principaux du Canada utilisent pour établir le taux de leurs prêts à taux variable et de leurs lignes de crédit, y compris les prêts hypothécaires à taux variable. Contrairement au taux fixe qui, comme son nom l’indique, reste fixe tout au long du terme d’un prêt hypothécaire ou d’un simple prêt, le taux variable suit le taux préférentiel. Entre d’autres mots, si le taux préférentiel augmente ou diminue, le taux d’intérêt que vous devez payer sur votre prêt à taux variable fait de même.

    Important

    Même si le taux préférentiel et le taux directeur de la Banque du Canada sont deux choses distinctes, le taux préférentiel est grandement influencé par le taux directeur.

    Comment détermine-t-on le taux préférentiel?

    Le taux préférentiel est principalement influencé par le taux directeur de la Banque du Canada, aussi appelé le taux cible du financement à un jour. Ces deux taux sont différents, cependant, quand la Banque du Canada ajuste le taux cible, le plus souvent, les prêteurs la suivent en changeant leur taux préférentiel au cours des jours suivants.

    Le processus d’achat d’une maison

    Acheter une maison est un processus excitant pour plusieurs, surtout lorsque c’est la première fois. Cela étant dit, vous pourriez vous sentir inondé d’informations. Il est donc utile d’avoir une idée des étapes à venir. Plus d’info : Guide hypothécaire pour l’achat d’une première maison en 2020.

    Voir les 5 étapes principales du processus d’achat d’une maison :

     

    • Trouver une maison. Une fois que vous avez établi le montant du paiement hypothécaire que vous pouvez aisément vous permettre et que vous avez obtenu une préapprobation, c’est le temps de chercher une maison. Assurez-vous d’obtenir les services d’un courtier immobilier de confiance qui connaît bien le secteur qui vous intéresse. Si vous achetez une maison, vous n’avez pas à payer l’agent : c’est le vendeur qui verse la commission que les agents du vendeur et de l’acheteur se partagent.
    • Obtenir du financement. Une fois que vous avez choisi la propriété à acheter, c’est le temps d’obtenir votre financement hypothécaire. nesto obtiendra toujours le meilleur taux d’avance, en fonction de vos besoins particuliers.
    • Faire une offre. Il n’existe pas de nombre magique de propriétés à visiter avant de décider de faire une offre. L’important est d’en visiter un certain nombre pour vous sentir suffisamment en confiance pour prendre la décision de faire une offre sur celle que vous aurez choisie. Votre agent immobilier vous suggérera un prix raisonnable en fonction du prix demandé et d’autres variables, y compris le prix du marché pour des propriétés comparables et le délai de vente dans votre secteur. Dans la plupart des cas, vous voulez vous assurer de faire une offre suffisamment élevée pour inciter le vendeur à ouvrir la discussion. Il est important de faire une promesse d’achat conditionnelle à l’obtention de financement et à l’inspection. Ce sont les deux conditions principales qui vous permettront de retirer votre offre si jamais vous n’obtenez pas de financement ou qu’un rapport d’inspection révèle un défaut majeur sur la maison.
    • Prévoir l’inspection. L’inspection est l’une des meilleures précautions à prendre pour vous assurer que la maison que vous désirez acheter n’est pas un gouffre financier. Le seul but d’une inspection est de montrer que la structure et la mécanique du bâtiment sont en bon état de fonctionnement avant de vous engager formellement. Un inspecteur professionnel porte attention aux éléments principaux qui composent la maison et consigne le tout dans un rapport détaillé. S’il y a des problèmes à régler, l’inspecteur vous propose un échéancier et une estimation des coûts pour les travaux qui s’imposent.

     

    • Prendre possession. Avant d’obtenir les clés de votre nouvelle maison, vous devez signer un certain nombre de documents avec votre courtier immobilier. Les frais de clôture peuvent comprendre les frais de notaire et le rajustement des services publics et impôts fonciers payés à l’avance par le vendeur. Faites preuve de prudence et prévoyez 5 % du prix d’achat pour couvrir tous ces coûts. Les frais de clôture s’élèvent habituellement à un montant équivalent à 3 à 5 % du prix d’achat, mais il vaut toujours mieux avoir plus d’argent qu’il n’en faut! Plus d’info : Frais de clôture : En quoi consistent-ils et combien paierez-vous? 

    👆 Conseil

    Prévoyez mettre 5 % du prix d’achat de côté pour couvrir les frais de clôture. Si vous en avez de trop, vous pourrez utiliser l’argent pour acheter des meubles ou décorer votre nouvelle maison.

    Quelques considérations pour les premiers acheteurs

    Le financement est l’obstacle le plus important à l’achat d’une première maison. Voilà pourquoi il est essentiel de connaître les divers programmes offerts aux premiers acheteurs pour réduire les coûts d’achat et constituer une mise de fonds. 

    👆 Conseil

    Assurez-vous de vérifier à quel moment vous devez demander un incitatif pour ne pas rater l’occasion de faire des économies importantes.

    Voici en détail les quatre principaux programmes qui font économiser de l’argent aux premiers acheteurs comme vous :

     

    1. Le crédit d’impôt pour l’achat d’une première maison (CIAPH). Le CIAPH est un programme du gouvernement fédéral qui vous aide à réduire le coût d’achat d’une première maison. Les premiers acheteurs comme vous pouvez réclamer 5 000 $ sur votre déclaration de revenus, ce qui correspond à une réduction d’impôt de 750 $. Vous devez demander le crédit la même année où vous avez acheté la maison. Plus d’info : Qui peut bénéficier du crédit d’impôt pour l’achat d’une première maison?
    2. Remboursement des droits de mutation immobilière aux accédants à la propriété. Le droit de mutation immobilière est payé à la province (et à la municipalité dans le cas de Toronto) par l’acheteur de la propriété. Cependant, certaines provinces comme l’Ontario, la Colombie-Britannique et l’Île-du-Prince-Édouard, et la ville de Toronto, offrent un remboursement. Plus d’info : Tout ce que vous devez savoir sur la taxe de bienvenue.
    3. Le régime d’accession à la propriété (RAP). Grâce au RAP du gouvernement fédéral, vous pouvez retirer jusqu’à 35 000 $ (70 000 $ pour un couple) de votre REER pour acheter ou faire construire une maison admissible pour vous-même ou une personne handicapée qui vous est liée. Aucun impôt n’est retenu sur le montant et vous ne payez aucun intérêt.Autres que les premiers acheteurs, seules une personne handicapée ou une personne aidant une personne handicapée lui étant liée à acheter ou à construire une maison peuvent profiter du RAP. On vous considérera comme un premier acheteur si vous ou votre conjoint n’avez pas été propriétaire d’une maison au cours des quatre dernières années. Plus d’info : Qu’est-ce que le Régime d’accession à la propriété (RAP)?
    4. Le remboursement de la TPS/TVH pour habitations neuves. Si vous achetez une nouvelle maison d’un promoteur ou si vous construisez vous-même ou faites construire votre maison, vous pourriez être admissible au remboursement de la taxe provinciale ou de la partie fédérale de la TVH payées sur la maison. Les particularités du remboursement varient d’une province à l’autre. En Ontario, par exemple, la demande de remboursement doit être faite dans les deux années suivant l’achat de la maison, et le montant maximal admissible diffère selon que vous ayez payé la taxe

     

     

    Prêt à vous lancer?

    En quelques clicks vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pouvez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

    Partager :

    Articles connexes : Fondamentaux de l'Hypothèque