Achat de Maison #Immobilier

Perspectives du marché de l’habitation à Toronto (2022)


Faits saillants

  • Le prix moyen d’une maison à Toronto était de 1 227 477 $ en mai 2022.
  • Le prix moyen d’une maison individuelle à Toronto a chuté de 15 % au dernier trimestre et s’élève maintenant à 1 549 498 $.
  • Le marché immobilier de Toronto a commencé à ralentir par rapport au taux de croissance élevé fixé par la pandémie. Cependant, les prix ne devraient pas revenir aux niveaux d’avant la pandémie avant un certain temps.
  • Avec la hausse des taux d’intérêt et la baisse des prix, le moment est peut-être venu de bloquer un taux hypothécaire et d’acheter une maison à Toronto.

Perspectives du marché du logement de Toronto (2022)

En date de juin 2022, les statistiques MLS® indiquent que le prix moyen d’une maison à Toronto est de 1 227 477 $. Au cours du dernier mois, il y a eu 6 365 nouvelles inscriptions, et le nombre médian de jours où une maison est sur le marché est de 13 jours. 

Par rapport à l’année dernière, les prix des maisons à Toronto ont augmenté d’un peu moins de 10 % (9,9 %). Cependant, avec une chute des prix des logements de 15 % au cours des trois derniers mois, il y a des signes évidents de ralentissement dans ce qui a été l’un des marchés immobiliers les plus chauds du monde pendant toute la pandémie.

De plus, le ratio des ventes aux nouvelles inscriptions (SNLR) de Toronto est tombé à 65 % en mai, contre 68 % le mois précédent, car il y avait relativement plus d’inscriptions par rapport au nombre de maisons achetées. Cela peut être dû à la hausse des taux d’intérêt et montre que Toronto revient à un marché plus équilibré. (Pour le contexte, un marché est considéré comme un marché de vendeurs lorsque le le ratio des ventes aux nouvelles inscriptions est de 70 % ou plus, car une proportion plus élevée de ventes par rapport aux inscriptions indique une forte demande par rapport à l’offre.)

Qui achète des biens immobiliers à Toronto?

Jusqu’à récemment, les principaux groupes démographiques à l’origine de la demande sur le marché de l’immobilier résidentiel de Toronto étaient les acheteurs d’une résidence secondaire, les acheteurs de maisons de luxe, les investisseurs étrangers et les immigrants hors province. Avec l’introduction de la récente interdiction des acheteurs étrangers, cette démographie pourrait s’éloigner des investissements étrangers. Cependant, il reste à voir si les efforts pour limiter les acheteurs étrangers à Toronto auront un impact; selon Statistique Canada, les investisseurs étrangers représentent moins de 5 % du total des propriétaires de la ville.

Investisseurs multi-propriétés

Selon un rapport de Teranet, les investisseurs et les propriétaires de multi-propriétés ont représenté plus de 25 % des acheteurs de logements en Ontario l’année dernière, notamment à Toronto. Par conséquent, le plus grand segment du marché immobilier à Toronto est désormais celui des propriétaires de multi-propriétés, devant les premiers acheteurs (à 22 %), qui étaient le plus grand segment du marché jusqu’en 2016.

Les acheteurs qui déménagent et ceux qui changent de maison

Les acheteurs qui déménagent et ceux qui changent de maison ont stimulé la demande de maisons individuelles à Toronto, qui ont enregistré la plus forte augmentation de prix en glissement annuel de tous les types de propriété, de 1,5 million de dollars en 2020 à 1,7 million de dollars en 2021 (+16 %), selon RE/MAX. Les acheteurs ont également continué à explorer les marchés secondaires comme Mississauga, Hamilton, Brampton et Burlington au cours des six derniers mois.

Immigration hors province

Alors que la pandémie a vu des milliers d’acheteurs quitter les zones urbaines à la recherche de plus d’espace et de logements abordables, les taux d’immigration à Toronto ont largement dépassé l’émigration, ce qui a ajouté une pression accrue sur les niveaux d’offre au premier trimestre de 2022. 

Premiers acheteurs

Obtenir un prêt hypothécaire à Toronto en tant qu’acheteur d’une première maison peut être un défi pour plusieurs. Par exemple, un couple dont le salaire individuel est de 78 000 $ (le revenu médian avant impôt des ménages à Toronto) ne serait pas en mesure d’obtenir un prêt hypothécaire suffisamment important pour acheter un condo à 770 894 $ (le prix moyen actuel d’un condo dans la ville), sans mise de fonds d’au moins 237 000 $ (plus de 30 %).

Bien que des programmes comme l’Incitatif à l’achat d’une première propriété soient en place pour aider les gens à s’acheter une maison dans la ville, cela n’a pas beaucoup contribué à compenser le resserrement de l’offre à Toronto. Aujourd’hui, au moins, nous commençons à voir les premiers signes d’un ralentissement dans la région de Toronto. Compte tenu de la hausse record des prix des maisons au cours des deux dernières années, Toronto reste toutefois un marché notoirement difficile pour l’achat d’une première maison sans aide financière extérieure. Il n’est pas surprenant que les acheteurs d’une première maison ne constituent plus le segment le plus important du marché immobilier de la ville. 

Prix ​​moyen des maisons à Toronto

Avec des prix en baisse et des taux d’intérêt qui devraient encore augmenter cette année, c’est peut-être le meilleur moment pour acheter une maison à Toronto. Les prix moyens des maisons dans la ville ont augmenté par rapport à l’année dernière, avec une hausse de 9 % du prix moyen d’une maison par rapport à mai 2021. Toutefois, cela représente une baisse mensuelle des prix d’environ 5 % par rapport au chiffre d’avril 2022. Le prix moyen d’une maison individuelle à Toronto a atteint son plus haut niveau à 1 797 203 $ en février de cette année. Si l’on compare ce chiffre au prix actuel d’une maison individuelle, qui est de 1 549 498 $, il est évident que le marché de Toronto commencera à se refroidir au cours de la deuxième moitié de 2022. D’une manière générale, le prix moyen d’une maison individuelle a baissé de 15 % au cours des trois derniers mois, même s’il reste l’un des marchés immobiliers les plus chers du Canada. 

Prix ​​moyens des maisons, Toronto (mai 2022)
Prix moyensUnitésNouvelles inscriptions
Tous les types de propriétés1 212 806$7 28317 133
Maison individuelle 1 549 498$3 3668 804
Jumelé1 204 893$7521 682
Maisons de ville1 063 177$7291 692
Condos770 894$1 8484 955

Les 10 premiers districts de la RGT pour l’appréciation du prix moyen (maisons individuelles, janvier-juin)

Toronto, la RGT et l’immobilier en Ontario plus généralement, ont connu certains des niveaux d’appréciation des prix les plus répandus et persistants depuis 2020 de tous les territoires au Canada. Sous l’impulsion des investissements immobiliers, des acheteurs qui déménagent et de l’immigration provinciale, voici les dix premiers districts de la RGT en mai 2022 en termes de prix moyen, plus l’appréciation des prix par rapport à mai de l’année dernière.

DistrictPrix moyenVariation en % par rapport à l’année précédente
Rosedale-Moore Park3 206 206$35,60%
Bridle Path-York Mills-St. Andrew-Windfields3 123 655$4,80%
Englemount-Bedford Park-Lawrence Park2 538 255$9,10%
Yonge-Eglinton-Forest Hill2 223 550$14,10%
Stonegate-Queensway2 109 393$35,80%
King2 060 603$-4,50%
Caledon1 743 139$16,50%
Leaside-Thorncliffe Park-Flemingdon Park1 714 123$25,40%
Annex-Wychwood-Casa Loma-Deerpark-Davenport-Yorkville1 712 194$-9,30%
Oakville1 495 926$1,30%

Les taux élevés ont-ils un impact sur votre expérience du marché immobilier ?

Avec nesto, vous pouvez obtenir un bas taux avec une retenue de 150 jours.

Les rapports indiquent que le marché du logement de Toronto sera fort en 2022

Les deux premiers trimestres de 2022 ont entraîné une baisse constante du volume des ventes et une augmentation significative du prix moyen par rapport à 2021, avec quelques signes de ralentissement des niveaux de prix d’un mois à l’autre. En 2017, le prix moyen d’une propriété dans la région du Grand Toronto (RGT) était d’environ 760 000 $. En mars 2020, quelques semaines après le début de la pandémie, les prix étaient 18 % plus élevés, à 900 000 $ (Source : Toronto Regional Real Estate Board.) 

En juin 2022, le prix moyen d’une propriété résidentielle à Toronto s’élevait à 1 227 477 $, une légère baisse par rapport au début de 2022. La hausse des taux d’intérêt et une récente interdiction des acheteurs de maisons étrangers ont contribué au ralentissement du logement à Toronto, par rapport à l’état de surchauffe du marché pendant la pandémie. En fin de compte, le boom immobilier de la ville est loin d’être terminé. Avec des prix toujours supérieurs d’environ 10% à la même période l’an dernier, il reste à voir si le coût de la vie à Toronto commencera à tomber aux niveaux d’avant la pandémie avant la fin de 2022. Toronto reste l’une des zones les plus stables de croissance de la valeur des propriétés au Canada.

Foire aux questions (FAQ)

Le marché immobilier de Toronto va-t-il s’effondrer?

Alors que l’immobilier de Toronto commence à ralentir en termes de niveaux de prix d’un mois à l’autre, le prix moyen d’une propriété dans la ville est toujours 10 % plus élevé qu’à la même période l’an dernier. Les niveaux d’offre reviennent à un marché plus équilibré, car les ventes ne dépassent plus les nouvelles inscriptions d’une marge aussi considérable, mais nous ne voyons encore que des signes de ralentissement à Toronto. Les hausses de taux d’intérêt freinent davantage la demande dans la ville pour le reste de 2022, mais il est peu probable que nous assistons à un ralentissement ou à un effondrement soudain du marché immobilier de Toronto pendant un certain temps. La SNLR reste équilibrée et les prix baissent progressivement après une période de croissance soutenue.

Les prix des logements à Toronto augmenteront-ils en 2023?

Le prix moyen d’une maison à Toronto diminue progressivement, avec une baisse de près de 15 % des chiffres d’un mois à l’autre au cours du dernier trimestre. Il est probable que nous verrons les prix des maisons à Toronto revenir à un marché plus équilibré, mais il faudra peut-être un certain temps avant que les prix ne commencent à tomber en dessous des niveaux d’avant la pandémie. Fait intéressant, la hausse des taux d’intérêt pourrait contrebalancer la baisse des coûts du logement en 2023. Selon RBC, pour chaque augmentation de 1 % des taux d’intérêt, les prêts hypothécaires à Toronto coûteront 483 $ de plus chaque mois.

Comment puis-je obtenir une approbation pour un prêt hypothécaire à Hamilton?

Pour obtenir l’approbation d’un prêt hypothécaire à Toronto, consultez les taux hypothécaires à Toronto et voyez le montant du prêt hypothécaire que vous pouvez vous permettre. Cela vous donnera une idée de ce qu’il vous en coûtera pour acheter une maison à Toronto aux prix d’aujourd’hui et avec les taux d’aujourd’hui. Vous pouvez vérifier ce dont vous avez besoin pour obtenir une approbation préalable pour un prêt hypothécaire ou commencer une application. 

Conclusion

Le marché immobilier de Toronto devrait rester fort jusqu’en 2022, même si le prix d’une maison à Toronto commence à baisser. Toutefois, cette baisse intervient après des mois de hausses consécutives record des prix et l’une des périodes d’appréciation des prix les plus intenses que la ville ait jamais connues. Par conséquent, si le marché immobilier semble se refroidir à Toronto, il est important de se rappeler que cela est relatif à une longue période de surchauffe dans la région. 

Si vous cherchez à vous assurer d’un faible taux hypothécaire avant que les taux d’intérêt ne remontent en 2022, le moment est peut-être venu de faire une demande. Commencez par contacter notre équipe et l’un de nos conseillers hypothécaires formés vous guidera à travers les prochaines étapes pour acheter une maison à Toronto.


Prêt à vous lancer?

En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pourrez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

Partager :

Table of contents

    Bloquez votre taux hypothécaire pour 150 jours

    Verrouillez votre taux aujourd’hui