Immobilier

Perspectives du marché immobilier canadien 2024

Perspectives du marché immobilier canadien 2024

Table des matières


    Résumé du rapport national sur le marché immobilier

    • Le prix de vente moyen d’une propriété au Canada a diminué de 2,4 % d’une année sur l’autre pour atteindre 733 300 $ en mai 2024.
    • Le prix de vente moyen d’une maison unifamiliale au Canada a diminué de 2,2 % d’une année sur l’autre pour atteindre 810 900 $ en mai 2024.
    • Le prix de vente moyen d’une maison en rangée/multiplex au Canada a diminué de 1,6 % d’une année sur l’autre pour atteindre 675 000 $ en mai 2024.
    • Le prix de vente moyen d’un condo au Canada a diminué de 1,2 % d’une année sur l’autre pour atteindre 532 200 $ en mai 2024.
    • Le loyer moyen au Canada a augmenté de 11,0 % d’une année sur l’autre pour atteindre 2 167 $ en mai 2024.

    Meilleurs taux hypothécaires

    Fixe
    Variable
    au

    0.00%3 Year Fixe

    Obtenez votre taux

    0.00%5 Year Fixe

    Obtenez votre taux
    Voir tous les taux

    Prix de vente composite

    Le prix de vente moyen d’une propriété au Canada était de 733 300 $ en mai 2024, il a donc diminué de 0,1 % par rapport au mois précédent. D’une année sur l’autre, les prix des propriétés au Canada ont diminué de 2,4 % au cours des 12 derniers mois.

    Prix des maisons unifamiliales

    Le prix de vente moyen d’une maison unifamiliale au Canada était de 810 900 $ en mai 2024, il a donc diminué de 0,1 % par rapport au mois précédent. D’une année sur l’autre, les prix des maisons unifamiliales au Canada ont diminué de 2,2 % au cours des 12 derniers mois.

    Prix des maisons de ville et multiplex

    Le prix de vente moyen d’une maison de ville au Canada était de 675 000 $ en mai 2024, il a donc augmenté de 0,1 % par rapport au mois précédent. D’une année sur l’autre, le prix d’une maison de ville au Canada a diminué de 1,6 % au cours des 12 derniers mois.

    Prix des condos

    Le prix de vente moyen d’un condo au Canada était de 532 200 $ en mai 2024, il a donc diminué de 0,1 % par rapport au mois précédent. D’une année sur l’autre, le prix d’un condo au Canada a diminué de 1,2 % au cours des 12 derniers mois.

    We’re curious…

    Are you a first-time buyer?


    Aperçu du marché immobilier au Canada

    Les données de l’Association canadienne de l’immobilier (ACI) indiquent que le prix de référence de revente des maisons résidentielles vendues au Canada en mai 2024 était de 733 300 $, il a donc diminué de 2,4 % par rapport à l’année précédente.

    L’ACI a également indiqué que le ratio ratio ventes/nouvelles inscriptions (SNLR) était de 55 %, ce qui indique un marché équilibré à l’échelle nationale pour mai 2024.

    Pour mai 2024, l’Association canadienne de l’immeuble (ACI) a signalé une baisse des ventes de maisons à l’échelle nationale, mais elle prévoit une croissance en juin suite à la baisse du taux d’intérêt de la banque centrale. Le marché immobilier a été impacté par l’anticipation de la baisse du taux, avec une baisse des ventes de maisons existantes de 0,6 % d’avril à mai. Le prix moyen des maisons a également diminué de 0,2 % pour atteindre 714 300 $, soit une baisse de 5,9 % par rapport à l’année précédente. Les ventes de maisons existantes sont maintenant 13 % en dessous de la moyenne des 10 dernières années.

    L’affaiblissement des ratios de ventes par rapport aux nouvelles inscriptions (SNLR) a entraîné une baisse de 4 % du prix moyen des maisons à l’échelle nationale à 699 117 $ en mai. Le nombre de nouvelles inscriptions a augmenté de 0,5 %, ce qui a conduit au plus haut niveau de maisons disponibles à la vente depuis l’automne 2019. À la fin du mois, il restait 4,4 mois d’inventaire.

    En mai, la Colombie-Britannique a connu la plus forte variation annuelle du prix des maisons, suivie de l’Ontario, du Québec et de l’Alberta. Le marché du logement a été calme pendant 2 ans, avec des ventes et des prix en baisse ou stables. Cependant, Calgary, Edmonton et Saskatoon ont connu des augmentations de prix constantes. Les nouvelles constructions en mai ont augmenté de 10 % par rapport à avril, chaque nouvelle maison nécessitant 100 000 $ pour le financement des infrastructures.

    L’indice des prix des maisons MLS (HPI) a diminué de 0,2 % par rapport au mois dernier et est inférieur de 2,4 % à l’année dernière. Malgré cela, la récente baisse du taux d’intérêt de la Banque du Canada devrait stimuler le marché, amenant les analystes à prévoir un marché plus animé en juin et donnant aux acheteurs l’assurance que les taux d’intérêt pourraient baisser.

    Shaun Cathcart, économiste principal à l’ACI, a souligné l’impact psychologique sur les observateurs et s’attend à une performance plus forte en juin en raison de rendements obligataires plus faibles. La possibilité de baisses de taux de la part de la Banque du Canada pourrait conduire à une seconde moitié de 2024 plus robuste.

    James Mabey, président de l’ACI, a déclaré que la baisse du taux d’intérêt de la Banque du Canada devrait stimuler la demande du marché. Cependant, les agents immobiliers n’ont pas vu la hausse de la demande anticipée. Phil Soper, président de Royal LePage, a décrit la réponse du marché comme terne. Malgré les prévisions d’une augmentation des ventes de maisons et d’une hausse des prix, l’impact réel a été décevant.

    Prévisions du marché d’un mois sur l’autre pour le Canada

    Transactions – Nombre de ventes

    Le nombre de ventes au Canada a été de 38 528 en mai 2024, il a donc diminué de 0,6 % par rapport au mois précédent. D’une année sur l’autre, les ventes au Canada ont diminué de 4,2 % au cours des 12 derniers mois.

    Nouvelles inscriptions

    Le nombre de nouvelles inscriptions au Canada a été de 69 983 en mai 2024, il a donc augmenté de 0,5 % par rapport au mois précédent. D’une année sur l’autre, les nouvelles inscriptions au Canada ont augmenté de 18,1 % au cours des 12 derniers mois.

    Marché immobilier

    Le ratio ventes/nouvelles inscriptions au Canada était de 55 % en mai 2024, ce qui indique un marché équilibré. Sur une base mensuelle, c’est une diminué de 1,1 % par rapport au mois précédent. Le ratio annuel ventes/nouvelles inscriptions au Canada a diminué de 18,9 % au cours des 12 derniers mois.

    Le ratio ventes/nouvelles inscriptions est le nombre de ventes de logements par rapport aux nouvelles inscriptions. Un ratio inférieur à 40 % indique un marché d’acheteurs, qui ont l’avantage et un plus grand pouvoir de négociation. Un ratio compris entre 40 et 60 % est un marché équilibré, tandis qu’un ratio supérieur à 60 % est considéré comme un marché de vendeurs.

    Modifications annuelles du prix composite provincial

    Variations annuelles du prix composite national


    Les taux élevés ont-ils un impact sur votre expérience du marché immobilier ?

    Avec nesto, vous pouvez obtenir un bas taux avec une retenue de 150 jours.

    Marché canadien des loyers

    Selon le rapport national sur les loyers pour mai 2024, le prix moyen des loyers au Canada a atteint un niveau record de 2 202 $, dépassant pour la première fois les 2 200 $. L’augmentation de 9,3 % par rapport à l’année précédente correspond au taux de croissance d’avril et s’aligne sur le taux de croissance annuel de 9,1 % des trois dernières années. Malgré la baisse des loyers en 2020 et 2021, la croissance annuelle moyenne au cours des cinq dernières années a été de 4,7 %. En mai, les loyers ont augmenté de 0,6 % par rapport au mois précédent, ce qui correspond à la croissance enregistrée en mai de l’année précédente. Dans l’ensemble, les loyers demandés moyens ont augmenté de 0,4 % au cours des trois derniers mois.

    Les loyers des appartements construits à cette fin et des appartements en copropriété ont augmenté de 10,6 % annuellement en mai, le loyer moyen s’établissant à 2 143 $. Les loyers des appartements construits à cette fin ont augmenté de 13,7 %, comparativement aux loyers des appartements en copropriété, qui ont progressé de 3,4 %. Les loyers des appartements en copropriété ont diminué de 0,8 % d’un mois à l’autre pour s’établir en moyenne à 2 312 $, tandis que les loyers des logements construits à des fins particulières ont augmenté de 1,0 % d’un mois à l’autre pour s’établir en moyenne à 2 146 $.

    Toutes les provinces ont connu des augmentations annuelles des loyers des logements construits à des fins particulières et des appartements en copropriété. L’Ontario a enregistré une hausse de 0,6 %, atteignant un loyer moyen de 2 423 $, tandis que la Colombie-Britannique a enregistré le loyer moyen le plus élevé, soit 2 526 $, avec une croissance annuelle de 2,3 %. L’Ontario et la Colombie-Britannique ont également connu des augmentations de loyer d’un mois à l’autre de 0,7 % et de 0,8 % en mai, respectivement.

    Les loyers des appartements au Québec ont diminué de 0,6 % pour atteindre 1 999 $ en mai, mais ont augmenté de 6,7 % par rapport à l’année dernière. La Nouvelle-Écosse, l’Alberta et la Saskatchewan ont contribué à l’inflation annuelle des loyers au Canada, avec des hausses respectives de 17,1 %, 17,5 % et 21,4 %. En Colombie-Britannique, les loyers des appartements de trois chambres à coucher ont diminué de 3,2 % pour se fixer à 3 242 $, tandis qu’en Ontario, les loyers des appartements d’une chambre à coucher ont légèrement diminué de 0,3 % pour se fixer à 2 196 $. L’Alberta et la Saskatchewan ont connu la plus forte croissance des loyers des appartements de trois chambres à coucher, avec des augmentations de 21,3 % et de 24,2 %, respectivement.

    Les changements sur le marché locatif canadien ont fait qu’Edmonton a connu les plus fortes baisses de loyer. À Vancouver et à Toronto, les loyers des appartements d’une chambre et de trois chambres ont diminué, tandis qu’à Ottawa, Calgary, Montréal et Edmonton, les loyers des appartements de trois chambres ont augmenté. Les loyers de Vancouver et de Toronto ont baissé en mai : Les loyers de Toronto ont baissé de 0,9 % par rapport à l’année dernière, et les loyers de Vancouver ont baissé de 4,1 %. Dans les deux villes, les loyers demandés ont atteint des sommets en trois mois, mais les loyers de Toronto sont toujours inférieurs de 4,4 % à leur sommet de novembre 2023, et les loyers de Vancouver sont inférieurs de 9,9 % à leur sommet de juillet 2023. Lloydminster est le marché locatif qui progresse le plus rapidement : Les loyers des appartements ont augmenté de 29,3 % par rapport à l’année dernière. Les cinq villes de petite et moyenne taille les plus chères pour les loyers moyens en mai se trouvaient en Colombie-Britannique, et les dix autres villes les plus chères se trouvaient en Ontario.

    En mai, les loyers des logements partagés à Toronto et à Ottawa ont augmenté de 8,4 % par année pour atteindre 992 $. La Colombie-Britannique et l’Ontario ont enregistré les loyers moyens les plus élevés pour les colocataires, soit 1 191 $ et 1 069 $, respectivement. L’Alberta a connu la plus forte hausse de loyer au cours de l’année écoulée, soit 9,6 % pour atteindre 883 $. Cependant, Toronto et Ottawa ont connu de légères baisses des loyers des colocataires par rapport à l’année précédente, Toronto ayant diminué de 3,2 % pour atteindre 1 257 $ et Ottawa ayant diminué de 1,2 % pour atteindre 936 $. Calgary a connu la plus forte croissance annuelle des loyers de colocation en mai, augmentant de 8,5 % pour atteindre 915 $. Vancouver a conservé les loyers demandés moyens les plus élevés pour les logements partagés, soit 1 469 $, en hausse de 2,5 %.

    Pas de parti pris des grandes banques, juste des experts sans commission prêts à vous aider.

    Obtenez l’approbation de votre bas taux dès aujourd’hui

    Résumé des loyers du marché

    Le loyer moyen au Canada était de 2 167 $ en mai 2024, il a donc augmenté de 11,0 % d’une année sur l’autre.

    Le loyer moyen pour un studio au Canada était de 1 627 $ en mai 2024, il a donc augmenté de 16,0 % d’une année sur l’autre.

    Le loyer moyen pour un logement d’une chambre à coucher au Canada était de 1 959 $ en mai 2024, il a donc augmenté de 11,0 % d’une année sur l’autre.

    Le loyer moyen pour un logement de 2 chambres au Canada était de 2 393 $ en mai 2024, il a donc augmenté de 13,0 % d’une année sur l’autre.

    Le loyer moyen pour un logement de 3 chambres au Canada était de 2 664 $ en mai 2024, il a donc augmenté de 11,0 % d’une année sur l’autre.

    Comment la location se compare-t-elle à l’accession à la propriété ?

    Chaque tranche de 100 000 $ de solde hypothécaire coûte en moyenne 555,70 $ par mois avec le taux fixe de 5 ans le plus bas de nesto à et 623,08 $ par mois avec le taux ajustable de 5 ans le plus bas de nesto à .  Pour chaque tranche de 100 000 $ de solde hypothécaire, une variation de 0,25 % du taux directeur du Canada affecte le paiement mensuel de 15 $. Les taux utilisés pour le calcul sont ceux offerts pour les achats assurés avec une mise de fonds inférieure à 20 % sur un amortissement de 25 ans. Le taux directeur au Canada est , et le taux préférentiel de nesto est .

    Variations des prix de location par ville

    Variations des prix de location par province

    Croissance du prix de location par type de logement

    Vous commencez votre parcours résidentiel ?
    Commencez par un bas taux.

    Discutez avec un expert nesto aujourd’hui, sans commission, et obtenez votre taux.

    Foire aux questions (FAQ)

    Est-ce que 2024 est une bonne année pour acheter une propriété?

    Malgré l’incertitude qui règne sur le marché immobilier, 2024 pourrait constituer un excellent moment pour acheter une propriété. Les taux d’intérêt et le prix des propriétés sont susceptibles de diminuer tandis que les salaires augmentent – ce qui se traduit par une augmentation du pouvoir d’achat.

    Le Canada se trouve-t-il dans une bulle immobilière, et celle-ci va-t-elle éclater?

    Le prix de l’immobilier au Canada a augmenté de façon fulgurante depuis 2000, et avec la pandémie actuelle et la poussée de l’inflation, certains pensent que le Canada pourrait être en train de sortir d’une bulle immobilière. Toutefois, les experts sont partagés quant à l’éclatement ou non de cette bulle; certains pensent que les prix pourraient connaître une baisse, mais rester relativement stables, tandis que d’autres s’attendent à ce que les prix baissent davantage.

    Devrais-je attendre pour obtenir un prêt hypothécaire en 2024?

    La décision d’attendre ou non pour obtenir un prêt hypothécaire en 2024 dépend principalement de votre situation financière. Tenez compte des conditions et des prévisions actuelles du marché dans votre planification financière et dans vos projets à long terme. Il ne faut pas non plus oublier qu’en attendant, vous risquez de passer à côté de certaines opportunités, surtout lorsque les taux hypothécaires commenceront à baisser.

    Pourquoi choisir nesto

    Chez nesto, nos experts hypothécaires sans commission et certifiés dans de nombreuses provinces fournissent des conseils et un service exceptionnels qui dépassent les normes du secteur. Nos experts hypothécaires sont des employés salariés non commissionnés qui fournissent des conseils impartiaux sur les options hypothécaires adaptées à vos besoins et sont évalués en fonction de la satisfaction des clients et de la qualité de leurs conseils. nesto vise à transformer le secteur hypothécaire en fournissant des conseils honnêtes et des taux compétitifs à l’aide d’un processus entièrement numérique, transparent et fluide.

    nesto a pour mission d’offrir une expérience de financement hypothécaire positive, transparente et simplifiée du début à la fin.

    Contactez nos experts hypothécaires agréés et qualifiés pour trouver votre meilleur taux hypothécaire au Canada.

    EXPLICATIONS

    Taux d’intérêt

    Valeurs de propriété

    L’Indice des prix des propriétés

    Types de propriétés

    Catégories de propriété

    L’assurance strate

    Valeurs de loyers

    Critères de qualification

    Titres professionnels réglementés

    Experts hypothécaires

    Taux d’intérêt

    Basé sur les taux fixes de 5 ans assurés et non assurés de nesto tels qu’annoncés sur notre site Web. Pour aujourd’hui, dimanche, 23 juin, 2024, nos exemples de calculs sont basés sur nos taux les plus bas, qui peuvent ou non s’appliquer à votre situation de financement particulière ou à vos objectifs à long terme. Les hypothèques à taux fixe assurées seront qualifiées à , ce qui représente exactement 2% de plus que notre taux fixe assuré actuellement à . Les hypothèques à taux fixe non assurées seront qualifiées à , soit exactement 2 % de plus que notre taux fixe non assuré actuellement à . Les hypothèques à taux variable assurées seront qualifiées à , soit exactement 2 % de plus que notre taux variable assuré actuellement à . Les prêts hypothécaires à taux variable non assurés seront qualifiés à , ce qui représente exactement 2 % de plus que notre taux variable non assuré actuellement à .

    Nous vous remercions de votre patience et de votre compréhension et vous encourageons à nous envoyer un courriel à l’adresse website@nesto.ca pour nous faire part des informations qui doivent être corrigées, accompagnées de vos sources.

    Valeurs de propriété

    Les valeurs des propriétés recensées par l’ACI ou l’APCIQ sont présentées comme la référence composite ou les prix moyens pour chaque ville/province/région, à moins que cela ne soit précisé. Elles peuvent être indifféremment appelées prix moyens des propriétés, bien qu’un prix moyen puisse ne pas être disponible pour de nombreuses régions en dehors du Québec.

    L’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP)

    L’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP) est un indice des prix de l’immobilier compilé par l’Association canadienne de l’immobilier (ACI) qui suit l’évolution du prix des propriétés dans votre quartier. Il s’agit d’un moyen rapide pour les Canadiens de comparer les prix des propriétés dans différentes régions du Canada et entre différentes périodes, sans avoir à tenir compte des caractéristiques uniques d’une propriété particulière.

    Alors que les prix du marché peuvent varier d’un mois à l’autre en fonction de facteurs saisonniers, l’indice des prix des propriétés (IPP) offre une vision plus cohérente et permet de suivre l’évolution des prix sur une période prolongée. L’indice des prix des propriétés (IPP) est mis à jour sur une base annuelle, en mai, afin de refléter les changements survenus sur les marchés immobiliers.

    L’IPP MLS® est le moyen le plus exhaustif et le plus précis de suivre le niveau et les tendances des prix des propriétés d’un quartier. L’IPP MLS se fonde sur plus de 15 ans de données provenant du système MLS® et sur des modèles statistiques avancés pour créer une propriété « typique » en fonction des caractéristiques des propriétés achetées et vendues. Cette propriété de référence fait l’objet d’un suivi dans tous les quartiers du Canada et pour divers types de propriétés.

    Types de propriétés

    Les maisons unifamiliales, également appelées maisons individuelles, sont des propriétés résidentielles autonomes qui ne sont pas reliées à d’autres bâtiments. Il s’agit d’une unité résidentielle unique légale sur sa propre parcelle de terrain et d’un titre de propriété séparé.

    Les maisons jumelées se caractérisent par leur conception architecturale unique, où deux maisons sont construites côte à côte et partagent un mur mitoyen. Bien qu’elles partagent un bâtiment, les maisons jumelées ont leur propre parcelle de terrain et des titres de propriété distincts.

    Les maisons de ville sont des habitations résidentielles généralement caractérisées par des structures étroites et hautes, partageant souvent des murs avec les unités voisines. Bien qu’elles puissent partager des cours ou des éléments communs avec leurs voisins, les maisons de ville ont des titres de propriété distincts de ceux des bâtiments adjacents. Les maisons de ville peuvent être achetées en pleine propriété ou en location au sein d’une copropriété ou d’une strate et peuvent être accompagnées de leur propre parcelle de terrain. Les maisons de ville peuvent faire partie d’un immeuble de faible ou de grande hauteur.

    Les condominiums, également appelés copropriétés, sont des propriétés résidentielles qui combinent des éléments d’appartements et de propriétés individuelles. Il s’agit d’une unité au sein d’un immeuble ou d’un complexe plus vaste appartenant à un particulier qui partage également la propriété des parties communes et des équipements avec les autres résidents. Les propriétaires de condos sont légalement propriétaires de leurs unités et peuvent les modifier dans le cadre des directives établies par le syndicat des copropriétaires. Contrairement aux maisons de ville, les condos n’offrent pas l’usage exclusif de l’espace extérieur, à moins qu’ils ne soient dotés d’un balcon ou d’une terrasse. Les condos peuvent faire partie d’un immeuble de faible ou de grande hauteur.

    Les plexes ou multiplexes sont des immeubles résidentiels uniques composés de 2 à 6 unités au sein d’une même structure. Traditionnellement, ils sont conçus comme des immeubles résidentiels de faible hauteur où chaque unité est accessible par une entrée extérieure, les étages supérieurs étant reliés par des escaliers. Chaque unité dispose d’une immatriculation et d’un titre de propriété distincts, mais peut partager des éléments communs et des charges de copropriété avec les autres propriétaires du multiplexe. Les plex sont courants au Québec et dans les vieux quartiers de Toronto.

    Catégories de propriété

    La pleine propriété est un type de propriété dans lequel un individu ou une entité possède des droits de propriété complets et indéfinis sur une propriété et sa parcelle de terrain. Les types de propriété en pleine propriété les plus courants sont les maisons unifamiliales, les maisons jumelées, les fermes et les maisons de ville qui ne font pas partie d’un syndicat de copropriétaires.

    Un condominium ou une copropriété est une catégorie de propriété distincte qui combine la vie en appartement et la propriété individuelle. Dans un condominium, les unités individuelles appartiennent aux résidents, tandis que les parties communes et les équipements sont partagés entre tous les propriétaires d’unités. Ce type de propriété vous donne des droits sur votre unité spécifique et certains droits et responsabilités sur les parties communes, comme les corridors, les ascenseurs, le garage, la piscine et les terrasses sur les toits.

    Le bail est un accord juridique en vertu duquel une personne ou une entité détient le droit d’utiliser et d’occuper une propriété pendant une période déterminée, en général par le biais d’un contrat de bail. Dans certains cas, le titulaire du bail peut être propriétaire du bâtiment ou de l’unité et louer le terrain au propriétaire foncier (bailleur).

    L’assurance strate

    L’assurance strate est une assurance qu’une strate ou une copropriété utilise pour couvrir les dommages causés aux parties communes, aux actifs et aux passifs de la strate. Elle peut également couvrir les équipements construits ou installés dans le cadre de la construction initiale de chaque unité, même s’il ne s’agit pas de structures communes. L’assurance de la copropriété peut couvrir les éléments suivants :

    • Bâtiments et structures sur la propriété de la strate, y compris les parties communes comme le garage, le toit, le hall d’entrée, la piscine, etc,
    • Les responsabilités pour tout dommage matériel ou corporel dû à une blessure subie sur une propriété de la strate,
    • Ce qui inclut également les installations dans l’unité standard ou une partie de la fabrication d’origine de chaque unité.

    L’assurance de la copropriété ne couvre généralement pas les effets personnels et les appareils électroménagers dans une unité de copropriété. Les dommages causés par des propriétaires d’unités individuelles (par exemple, un dégât des eaux dû à la négligence d’un propriétaire d’unité) sont généralement couverts par l’assurance personnelle de la copropriété.

    Valeurs de loyers

    Nos moyennes de loyers mensuelles ou d’une année à l’autre proviennent du rapport national sur les loyers d’Urbanation, publié mensuellement sur Rentals.ca.

    Critères de qualification hypothèques

    Les critères d’admissibilité assurés se limitent à un ratio d’amortissement brut de la dette (ABD) de 39 % et à une période d’amortissement maximale de 25 ans. Pour les calculs des transactions hypothécaires assurées, nous avons utilisé dans nos exemples une mise de fonds de 20 %, sauf indication contraire, et exclu toute prime d’assurance prêt hypothécaire (SCHL). Les critères d’admissibilité non assurés sont limités à un ratio de 35 % de l’amortissement brut de la dette (ABD) et à une période d’amortissement maximale de 30 ans. Nous nous sommes basés sur une mise de fonds de 20 % pour les calculs de transactions hypothécaires non assurées dans nos exemples. Sauf indication contraire, un coût de chauffage mensuel de 100 $ est attribué au paiement mensuel total soumis à la simulation de crise.

    Les taux d’imposition municipaux sont les plus récents indiqués sur le site Web de la municipalité concernée (le taux de 1 % est utilisé par défaut lorsqu’il n’est pas disponible ou pour une région dont le taux d’imposition n’est pas spécifié). L’assurance prêt hypothécaire n’est pas autorisée pour les achats dont la valeur est égale ou supérieure à 1 million de dollars, pour les amortissements supérieurs à 25 ans ou pour les opérations de refinancement.

    Titres professionnels réglementés

    Les provinces du Québec (AMF) et de Terre-Neuve-et-Labrador (Digital & Government Service NL) utilisent toutes deux exclusivement le titre de courtier hypothécaire pour l’octroi des licences.

    En Ontario (FSRA), les courtiers et les agents hypothécaires servent tous deux d’intermédiaires entre les emprunteurs et les prêteurs, en aidant les clients à trouver les options hypothécaires les plus adaptées à leur situation financière. Un agent hypothécaire travaille sous la supervision d’un courtier hypothécaire et participe à la procédure de demande d’hypothèque. Le courtier hypothécaire peut également être responsable des exigences de conformité pour son agence de courtage ou son équipe.

    La Colombie-Britannique (BCFSA) reconnaît deux rôles distincts au sein du secteur hypothécaire : le courtier en sous-hypothèques et le courtier hypothécaire. Ces postes ont des responsabilités et des fonctions spécifiques qui contribuent au processus global d’obtention d’hypothèques pour les clients. Le courtier hypothécaire auxiliaire travaille sous la supervision d’un courtier hypothécaire titulaire d’une licence et participe à diverses tâches, comme la collecte d’informations sur les clients, l’établissement de documents et la liaison avec les prêteurs. Le courtier hypothécaire supervise l’ensemble du processus de demande d’hypothèque, y compris l’évaluation des besoins du client, la recherche d’options hypothécaires appropriées, la négociation des conditions et le respect des réglementations.

    En Alberta (RECA) et au Nouveau-Brunswick (FCNB), la distinction entre un associé en hypothèques et un courtier hypothécaire réside dans leurs rôles et responsabilités au sein du secteur hypothécaire. Un associé en hypothèques travaille généralement sous la supervision d’un courtier hypothécaire et participe à la procédure de demande d’hypothèque en rassemblant les documents nécessaires et en apportant son soutien aux clients. Un courtier hypothécaire est autorisé à négocier et à organiser des prêts hypothécaires pour le compte de ses clients, ce qui lui permet d’offrir une gamme plus complète d’options hypothécaires et d’acquérir une plus grande expertise dans ce domaine.

    En Saskatchewan (FCAA) et en Nouvelle-Écosse (Government of Nova Scotia, Business Licensing), il existe des rôles distincts pour les courtiers hypothécaires associés et les courtiers hypothécaires. La différence majeure réside dans le niveau d’expérience et les exigences en matière de licence. Les courtiers hypothécaires associés travaillent sous la supervision d’un courtier hypothécaire titulaire d’une licence et sont en début de carrière. Ils peuvent aider à recueillir des informations sur les clients et à préparer des demandes d’hypothèque. Les courtiers hypothécaires ont obtenu les qualifications et les licences nécessaires pour travailler de manière indépendante et fournir des services hypothécaires directement aux clients. Ils sont habilités à négocier les conditions du prêt hypothécaire, à conseiller les clients et à faciliter le processus hypothécaire du début à la fin.

    Au Manitoba (MSC), un vendeur est principalement responsable de la promotion et de la vente de produits ou de services, tandis qu’un agent agréé est habilité à prendre des décisions juridiquement contraignantes au nom de l’organisation. Ces rôles sont assortis de différents niveaux d’autorité et d’expertise, le vendeur se concentrant sur les ventes et l’agent agréé ayant des pouvoirs de décision plus étendus et assurant la liaison entre la société de courtage et l’organisme de réglementation.


    Pour une liste complète des termes de licence au Canada, veuillez consulter la liste publiée par le Conseil des régulateurs des courtiers en hypothèques du Canada (CRBHC).

    Experts hypothécaires de nesto

    Les titres comme courtier hypothécaire, agent hypothécaire, courtier en sous-hypothèques, vendeur de prêts hypothécaires ou courtier principal sont des termes de licence réglementés au niveau provincial et assortis d’exigences de formation propres à chaque province. Toutefois, ils peuvent tous être désignés sous le nom de courtiers hypothécaires. En Ontario, où on utilise le terme d’agent hypothécaire,

    Les courtiers hypothécaires ou les courtiers principaux ont une responsabilité supplémentaire en matière de conformité et de formation des agents hypothécaires.Les conseillers en hypothèques titulaires d’un permis utilisent souvent la norme du secteur, à savoir « courtier en hypothèques », « courtier » ou « conseiller », pour se désigner eux-mêmes. Toutefois, les exigences en matière de divulgation des titres des conseillers hypothécaires agréés varient d’une province à l’autre au Canada. Ces divulgations exigent des courtiers hypothécaires qu’ils respectent des règles spécifiques lorsqu’ils utilisent des titres pour représenter leurs qualifications et leur expertise. Les provinces disposent de règlements et de lignes directrices qui régissent l’utilisation des titres par les courtiers hypothécaires. Ces règlements visent à assurer la transparence et à protéger les consommateurs dans le secteur hypothécaire.


    Prêt à vous lancer?

    En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pourrez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

    Meilleurs taux hypothécaires

    Fixe
    Variable
    au

    0.00%3 Year Fixe

    Obtenez votre taux

    0.00%5 Year Fixe

    Obtenez votre taux
    Voir tous les taux