Fondamentaux de l'Hypothèque

Est-ce le bon moment pour acheter une propriété au Canada?

Est-ce le bon moment pour acheter une propriété au Canada?

Table des matières

    Cet article est une collaboration entre Zolo et nesto.ca

    Est-ce le bon moment pour acheter une propriété? Plusieurs Canadiens se posent cette question. Le marché immobilier canadien a traversé une période mouvementée ces dernières années. Après une hausse record des prix de l’immobilier pendant la pandémie, suivie d’augmentations du taux directeur de la Banque du Canada, les Canadiens sont aujourd’hui plus que jamais incertains en matière d’achat. 

    Pour rappel, le prix d’une habitation au Canada a augmenté de près de 27 % en 2021. D’autres hausses ont suivi au début de l’année 2022, avant que les prix ne baissent de 12 % à la fin de l’année, ce qui n’a pas suffi à corriger les hausses observées pendant la pandémie.

    Si les grandes villes comme Toronto et Vancouver ont connu certaines des plus fortes hausses de prix, la pénurie de logements a été un problème dans l’ensemble du pays. Pour lutter contre l’inflation, la Banque du Canada a commencé à augmenter le taux d’intérêt directeur en 2022, jusqu’à ce qu’il atteigne 5 % en juillet 2023. 

    Nous commençons enfin à observer un ralentissement, du moins en ce qui concerne la trajectoire stratosphérique des prix de l’immobilier au cours des deux dernières années. Et comme les taux d’intérêt ont atteint des sommets inégalés depuis le début des années 2000, de nombreux Canadiens se posent la question suivante : Devrais-je acheter maintenant?

    Pour vous aider à répondre à cette question, nous avons analysé les principaux facteurs à prendre en compte si vous souhaitez devenir propriétaire au Canada.


    Les grandes lignes

    • Le meilleur moment pour acheter dépend souvent des tendances du marché régional et des modèles saisonniers.
    • Votre situation financière personnelle et vos projets à long terme jouent un rôle crucial pour déterminer si c’est le bon moment d’acheter.
    • Faire des recherches et consulter des professionnels peut vous aider à réaliser une bonne affaire lors de l’achat de votre propriété.

    Est-ce la première fois que vous achetez une maison?

    Réflexions sur le marché pour les nouveaux acheteurs

    L’achat d’une habitation est un engagement considérable qui se justifie par le budget, la stabilité de l’emploi et la solvabilité de l’acheteur. Si vous envisagez d’acheter une propriété prochainement, voici quelques éléments qui devraient influencer votre décision en 2024.

    #1. À quoi ressemblent les taux d’intérêt?

    Au cours de la dernière décennie, le taux directeur de la Banque du Canada n’a pas dépassé 1,75 %. À l’heure actuelle, ce taux se situe à , et de nombreux économistes prévoient que les taux resteront autour de 5 % jusqu’à la mi-2024 afin de freiner l’inflation et la hausse du coût de l’immobilier.

    Les taux hypothécaires étant étroitement liés au taux directeur de la Banque du Canada, on s’attend à ce qu’ils restent élevés. Qu’est-ce que cela signifie pour les acheteurs? Des taux hypothécaires plus élevés se traduisent par des versements mensuels plus importants, sachant qu’une légère différence de pourcentage équivaut à des milliers de dollars sur la durée totale du prêt. En revanche, il pourrait être le meilleur moment pour acheter, car les taux d’intérêt pourraient grimper davantage si les prévisions se révèlent erronées.

    #2. Les prix de l’immobilier vont-ils continuer à augmenter?

    Cette question est à débattre. Bien que les prix aient baissé récemment, ils sont toujours en hausse de 1,1 % par rapport à la même époque l’an dernier et de 28,4 % par rapport à il y a trois ans. Par exemple, le prix moyen d’une propriété à Toronto en 2023 a augmenté de 2,4 % par rapport à l’année dernière, mais a baissé de 3,8 % par rapport aux trois mois précédents. 

    En d’autres termes? Les prix des propriétés ont fortement augmenté au cours de l’année 2021 et au début de l’année 2022, mais ils ont commencé à se calmer. Bien sûr, ils ne sont toujours pas aussi bon marché qu’avant la pandémie, mais l’activité du marché se ralentit et la hausse des prix, bien que continue, n’est pas aussi intense qu’elle l’était il y a quelques années.

    #3. Sommes-nous dans un marché de vendeurs?

    Dans un marché de vendeurs, ces derniers ont plus de poids parce que l’offre de nouvelles inscriptions est faible ou que la demande est anormalement élevée pour la saison. Ces deux situations se sont vérifiées au Canada au cours des deux dernières années. En termes techniques, un marché de vendeurs se caractérise par un ratio ventes/nouvelles inscriptions de 60 % ou plus. 

    Concrètement, cela signifie que le nombre de ventes est plus élevé que le nombre de propriétés nouvellement disponibles, de sorte qu’on s’arrache les habitations rapidement. Presque systématiquement, la plupart des grandes villes et des villes secondaires du Canada ont été des marchés de vendeurs pendant toute la durée de la pandémie. Aujourd’hui, la plupart des marchés sont tombés en dessous du chiffre très important de 60 % pour atteindre l’équilibre ou pencher en faveur des acheteurs.

    #4. À quelle vitesse les propriétés se vendent-elles?

    Comme nous l’avons mentionné, le rythme des ventes a été fulgurant ces dernières années, les habitations étant achetées presque immédiatement après leur mise en vente dans certains cas. Nous commençons toutefois à observer un ralentissement. Par exemple, à Toronto, le ratio ventes/nouvelles inscriptions est tombé à 29 % en septembre, contre 43 % le mois précédent, car le nombre d’inscriptions était supérieur au nombre de ventes. 

    Cette situation reflète une tendance nationale plus large, puisque le nombre de propriétés nouvellement inscrites au Canada a augmenté de 6,3 % en septembre 2023 par rapport au mois précédent. Parallèlement, selon l’Association canadienne de l’immeuble (ACI), on a enregistré une baisse de 1,9 % des ventes entre août et septembre, soit la troisième baisse mensuelle consécutive.

    Est-ce le bon moment pour acheter une propriété?

    Les taux hypothécaires sont actuellement à leur plus haut niveau depuis 2001. Les prix de l’immobilier ont considérablement augmenté depuis lors, et les taux d’intérêt sont élevés. Il est donc difficile pour de nombreux acheteurs potentiels de se qualifier pour un prêt hypothécaire et d’entrer sur le marché de l’immobilier.

    En revanche, en achetant maintenant, si vous en avez les moyens, vous pouvez commencer à vous constituer un capital dès maintenant, plutôt que d’attendre que les prix de l’immobilier ou les taux d’intérêt baissent. Les fonds propres augmentent votre valeur nette, et le fait d’avoir de la valeur nette dans une habitation vous donne la possibilité de tirer parti de sa valeur au moment où vous en avez le plus besoin. 

    De plus, le fait d’acheter maintenant plutôt que d’attendre peut vous donner un pouvoir de négocier le prix d’une propriété. Aujourd’hui, la plupart des marchés immobiliers se trouvent dans une situation d’équilibre ou de marché d’acheteurs, ce qui signifie qu’il y a actuellement plus de logements sur le marché que d’acheteurs. Si les taux hypothécaires baissent, ce qui, selon les experts, pourrait se produire au milieu de l’année 2024, les acheteurs qui ont attendu reviendront sur le marché de l’immobilier, ce qui stimulera la concurrence et fera monter les prix. 

    C’est peut-être le bon moment pour acheter si vous avez un excellent dossier de crédit, si vous disposez d’une mise de fonds suffisante, si vous pouvez vous permettre d’effectuer vos versements hypothécaires et si vous prévoyez de rester dans votre logement à court terme.

    Quelle est l’importance de la saisonnalité lors de l’achat d’une propriété?

    La période de l’année peut jouer un rôle important dans le processus d’achat d’un logement. Le marché immobilier suit un cycle saisonnier créé par l’offre et la demande. La saisonnalité affecte le nombre de propriétés sur le marché et le prix d’achat. 

    Historiquement, les ventes augmentent au printemps et en été, puis diminuent à l’automne et en hiver. Si vous êtes à la recherche d’une bonne affaire sur le marché immobilier, le meilleur moment pour acheter est l’automne et l’hiver, lorsque les stocks et le nombre d’acheteurs diminuent. Le printemps et l’été ont tendance à être des marchés chauds où les stocks augmentent et où il y a plus d’acheteurs, ce qui fait grimper les prix. 

    Nous examinons ci-dessous comment chaque saison peut jouer sur votre décision d’acheter une propriété.

    Acheter en hiver

    L’hiver est souvent négligé, principalement en raison du temps froid et des vacances. Seuls quelques acheteurs potentiels veulent braver le climat hivernal pour visiter des habitations, et les vacances sont généralement trop occupées pour que la plupart d’entre eux puissent se consacrer à leur recherche. 

    Moins d’acheteurs sur le marché signifie moins de concurrence et une plus grande possibilité de négocier un prix plus bas. En hiver, les vendeurs sont généralement très motivés, ce qui laisse une grande marge de négociation.

    Il existe toutefois quelques inconvénients à acheter pendant les mois d’hiver. Moins de stocks signifie moins de choix. De plus, l’inspection des espaces extérieurs peut s’avérer difficile en raison de la neige et de la glace.

    Acheter au printemps

    Le printemps est généralement la période la plus active de l’année pour l’immobilier. Un plus grand nombre de propriétés sont en vente, ce qui donne aux acheteurs potentiels plus d’options. 

    Avec le temps plus clément, c’est le moment idéal pour mettre en valeur l’aspect extérieur d’une propriété grâce à l’aménagement paysager, ce qui la rend plus attrayante aux yeux des acheteurs potentiels. Le beau temps facilite également l’inspection de l’extérieur de la propriété. 

    Acheter au printemps signifie toutefois que vous serez en concurrence avec de nombreux autres acheteurs potentiels, ce qui pourrait donner lieu à des guerres d’enchères. Vous pourriez payer beaucoup plus cher pour une propriété que si vous l’achetiez à n’importe quel autre moment de l’année. La marge de négociation avec les vendeurs est souvent réduite lorsque le marché immobilier est en pleine effervescence.

    Acheter en été

    Le momentum se poursuit généralement pendant les mois d’été, avec un stock plus important et une demande plus forte de la part des acheteurs. Le temps est idéal pour visiter les propriétés, et les nombreuses journées portes ouvertes facilitent la visite de plusieurs propriétés le même jour. 

    Au début de l’été, le marché reflète généralement celui du printemps, avec peu de marge de manœuvre pour négocier avec les vendeurs et le risque d’une guerre des enchères. Les acheteurs ayant des enfants sont motivés pour acheter à ce moment-là, afin d’avoir le temps de s’installer dans leur nouvelle demeure avant le début de l’année scolaire. 

    La fin de l’été peut offrir un meilleur équilibre lorsque le marché commence à se refroidir, avec moins de concurrence de la part des acheteurs et un peu plus de marge de manœuvre pour les négociations, car les vendeurs peuvent être plus motivés pour vendre leurs propriétés avant que le marché ne commence à décliner à l’automne.

    Acheter à l’automne

    À mesure que les feuilles changent de couleur, les prix de l’immobilier évoluent, généralement en faveur de l’acheteur. La frénésie d’achat des marchés du printemps et de l’été commence à se calmer, et les vendeurs qui n’ont pas réussi à vendre peuvent être plus enclins à négocier les prix avant le ralentissement hivernal. 

    À l’automne, les stocks restent généralement équilibrés et les prix sont plus compétitifs. Les conditions météorologiques sont encore relativement favorables aux inspections extérieures et, à mesure que la saison avance, les acheteurs peuvent disposer d’un plus grand pouvoir de négociation pour conclure une affaire avant l’hiver. 

    Toutefois, à l’approche de l’hiver, le nombre d’inscriptions peut diminuer, ce qui vous donne moins de choix.

    Comment étudier les tendances du marché pour obtenir un bon prix pour votre propriété?

    Il est essentiel de bien comprendre les tendances du marché pour conclure une bonne affaire en tant qu’acheteur. Voici quelques stratégies pour vous aider à naviguer sur le marché immobilier.

    • Suivre l’actualité en ligne – l’internet est une excellente source d’informations. Vous pouvez trouver des informations sur le marché immobilier par l’intermédiaire des médias et des sites d’information, des sites immobiliers et même des blogues consacrés au marché immobilier. Google vous permet de créer gratuitement des alertes Google qui vous avertissent lorsqu’une page correspondant à vos mots clés apparaît dans son moteur de recherche. 
    • Médias sociaux – Suivre des agents immobiliers, des courtiers, des agences et des experts dans le domaine de l’immobilier sur les médias sociaux peut vous aider à vous tenir au courant des dernières tendances du marché. Veillez toutefois à suivre des sources crédibles afin que les informations que vous recevez soient factuelles. 
    • Surveillez les taux hypothécaires – les taux changent constamment, ce qui peut avoir un impact significatif sur votre pouvoir d’achat et votre capacité à obtenir un prêt hypothécaire. En surveillant de près les taux, qui peuvent être consultés en ligne sur tous les sites des grandes banques et des prêteurs, et en suivant les tendances et les cycles du marché, vous pourrez identifier le moment le plus avantageux pour entrer sur le marché.
    • Suivez l’évolution des prix et du marché – vérifiez régulièrement les prix de l’immobilier dans votre région en consultant les sites Web des chambres immobilières locales ou de l’ACI. Soyez particulièrement attentif au type de marché dans lequel se trouve le secteur souhaité, que vous trouverez dans le rapport mensuel sur le marché immobilier de chaque chambre régionale. Un marché d’acheteurs, caractérisé par des prix bas et une grande disponibilité, est le moment idéal pour faire un achat. Un marché de vendeurs, où les prix sont élevés et la disponibilité faible, peut représenter un défi pour les acheteurs. 
    • Demandez l’avis d’un professionnel – faites appel à un agent immobilier qui a une connaissance approfondie du marché immobilier local. Il peut vous fournir des informations sur les données et les tendances du marché local afin de vous aider à trouver le moment idéal pour faire une bonne affaire.

    Foire aux questions

    Est-ce le bon moment pour acheter une propriété au Canada?

    Alors que nous passons de l’automne à l’hiver, c’est peut-être le moment idéal pour acheter une propriété si vous disposez d’une mise de fonds et si vous êtes admissible à un prêt hypothécaire. Votre agent est plus susceptible de pouvoir négocier un prix inférieur pour une propriété pendant les mois d’automne et d’hiver qu’au printemps, lorsque le marché se réchauffe à nouveau.

    Dois-je acheter tout de suite ou attendre 2024?

    En achetant maintenant plutôt qu’en attendant, vous disposerez d’un plus grand pouvoir de négociation, car la plupart des marchés se trouvent actuellement dans une situation d’équilibre ou de marché d’acheteurs. Rien ne garantit que les taux d’intérêt diminueront comme prévu en 2024. Il est toujours possible que les prévisions soient erronées et que les taux augmentent ou restent inchangés. Si les taux diminuent comme prévu, les marchés pourraient redevenir favorables aux vendeurs, et vous pourriez vous retrouver dans des guerres d’enchères avec un pouvoir de négociation réduit.

    Comment puis-je savoir si nous sommes sur un marché d’acheteurs ou de vendeurs?

    Vous pouvez facilement déterminer si le marché est un marché d’acheteurs ou de vendeurs en consultant le ratio ventes/nouvelles inscriptions dans les rapports des marchés immobiliers régionaux. On parle de marché vendeur lorsque le ratio ventes/nouvelles inscriptions est égal ou supérieur à 60 %, de marché équilibré lorsqu’il se situe entre 40 % et 60 %, et de marché acheteur lorsqu’il est inférieur à 40 %.

    En conclusion

    En fin de compte, pour déterminer si maintenant est le bon moment pour acheter, il faut tenir compte de la situation personnelle de l’acheteur. S’il est important de tenir compte de la saisonnalité et des conditions du marché, il est tout aussi crucial d’évaluer vos finances et vos projets à long terme. Il est impossible d’anticiper le marché avec exactitude, mais comprendre ce qui influence le marché immobilier et les taux d’intérêt peut vous aider à conclure une bonne affaire. 

    Que vous décidiez d’acheter maintenant ou d’attendre, contactez les experts hypothécaires expérimentés de nesto, qui peuvent vous aider à obtenir le meilleur taux sur votre prêt hypothécaire.


    Prêt à vous lancer?

    En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pourrez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

    Meilleurs taux hypothécaires

    Fixe
    Variable
    au

    0.00%3 Year Fixe

    Obtenez votre taux

    0.00%5 Year Fixe

    Obtenez votre taux
    Voir tous les taux