Renouvellement et Refinancement

Quels seront les effets de la baisse des taux d'intérêt sur les détenteurs d'hypothèques au Canada?

Quels seront les effets de la baisse des taux d'intérêt sur les détenteurs d'hypothèques au Canada?

Table des matières

    La Banque du Canada (BDC) a réduit son taux directeur deux fois au cours du même mois en mars 2020, de concert avec la Fed américaine, quand la pandémie de COVID-19 a frappé l’Amérique du Nord. Mais lorsque l’inflation a commencé à grimper au début de l’année 2022, les banques centrales canadienne et américaine ont entamé leur cycle de resserrement des taux pour tenter de la maîtriser.

    Après huit augmentations du taux directeur en neuf mois, la Banque du Canada a décidé de maintenir son taux directeur lors de ses deux dernières décisions en matière de taux d’intérêt, contrairement aux États-Unis, où les augmentations se poursuivent. Les taux d’intérêt sont les plus élevés de la dernière décennie, et de nombreux Canadiens se demandent quel sera l’impact sur leur hypothèque lorsque la tendance sera à la baisse.


    Les grandes lignes

    • L’hypothèque variable et ajustable permet de réaliser de réelles économies lorsque les taux d’intérêt sont en baisse.
    • L’hypothèque fixe ne bénéficie pas des baisses de taux jusqu’à son renouvellement ou jusqu’à ce que l’emprunteur décide de la refinancer avant l’échéance.
    • Les baisses de taux peuvent avoir un impact positif ou négatif sur le marché immobilier canadien et sur l’inflation.

    Est-ce la première fois que vous achetez une maison?

    À quoi s’attendre lorsque les taux d’intérêt baisseront au Canada

    Une baisse du taux directeur par la Banque du Canada ne se traduit pas nécessairement par une baisse automatique des taux hypothécaires. Le taux préférentiel bancaire est influencé par le taux directeur de la Banque du Canada. Celui-ci détermine le taux préférentiel de chaque prêteur par un facteur de 2,20 % à partir du taux au jour le jour du gouvernement fédéral. Le taux préférentiel des banques s’élève actuellement à 6,70 %, avec une différence de 2,20 % par rapport au taux directeur de la Banque du Canada, qui est de 4,50 %. Bien que les baisses de taux réduisent les coûts d’emprunt pour les banques, les taux hypothécaires pourraient ne pas diminuer.

    Les effets de la baisse du taux directeur de la Banque du Canada sur les détenteurs de prêts hypothécaires peuvent varier. Une baisse des taux d’intérêt pourrait faire augmenter les prix des logements, puisqu’un plus grand nombre d’emprunteurs seraient admissibles à l’obtention d’un prêt. Le manque de stabilité des prix pourrait accroître le désavantage que subissent déjà les acheteurs qui tentent de faire leur entrée sur le marché de l’immobilier.

    Les baisses de taux de la Banque du Canada se traduisent par une réduction du coût des emprunts. Si cette mesure peut avoir des effets bénéfiques, notamment en permettant aux entreprises et aux particuliers de financer plus facilement leurs investissements ou d’obtenir des prêts hypothécaires, elle pourrait également entraîner une résurgence des pressions inflationnistes et affaiblir davantage l’économie canadienne.

    Les taux d’intérêt baisseront-ils au Canada en 2023?

    Nombreux sont ceux qui aimeraient savoir si les taux d’intérêt canadiens diminueront d’ici la fin de l’année 2023. Il est toutefois difficile de prévoir l’avenir avec exactitude, car plusieurs facteurs sont susceptibles d’avoir un effet sur les taux d’intérêt au cours des années à venir. Tout dépend de l’état de l’économie.

    Alors que les effets de la pandémie perdurent, les répercussions économiques de l’inflation (entre autres) entraînent une hausse de la demande de crédit et donc des taux d’intérêt. Or, les taux d’intérêt ont poursuivi leur ascension, ce qui a provoqué un certain ralentissement. Le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, a rejeté les spéculations sur les baisses de taux, bien que les marchés obligataires les aient anticipées. 

    Selon lui, une hausse des taux pourrait encore être envisagée pour tenter de ramener l’inflation à 2 %. D’autre part, Derek Holt, responsable de l’économie des marchés financiers à la Banque Scotia, pense que les prévisions de la Banque du Canada indiquant un retour à une inflation de 2 % à moyen terme alimentent l’anticipation du marché d’une baisse des taux.

    De plus, il convient de noter que les tendances et les événements économiques mondiaux peuvent avoir un impact significatif sur les taux d’intérêt au Canada. Par exemple, des changements dans l’économie mondiale ou américaine, comme une récession ou des événements géopolitiques importants, ont un effet d’entraînement direct sur le Canada.

    L’impact des baisses du taux directeur de la BDC sur les détenteurs de prêts hypothécaires à taux variable

    Contrairement à un prêt hypothécaire à taux fixe, dont le taux d’intérêt reste le même pendant tout son terme, celui d’un prêt hypothécaire à taux variable fluctue en fonction du taux préférentiel fixé par le prêteur. Ce taux préférentiel est lié au taux directeur à un jour de la Banque du Canada. Cela signifie que lorsque la Banque du Canada abaisse son taux directeur, les détenteurs d’un prêt hypothécaire variable peuvent s’attendre à une diminution de leurs versements.

    Quel sera l’impact d’une baisse des taux d’intérêt sur votre prêt hypothécaire variable? 

    Cela dépend de plusieurs facteurs, notamment :

    • le montant de votre hypothèque
    • le terme restant à courir 
    • le taux d’intérêt que vous payez actuellement sont autant d’éléments qui déterminent les économies que vous réaliserez.

    Par exemple :

    Supposons que vous déteniez un prêt hypothécaire de 300 000 $ d’une durée résiduelle de 20 ans et d’un taux d’intérêt de 5,50 %. 

    • Si la Banque du Canada abaisse son taux directeur de 0,25 %, votre versement hypothécaire mensuel pourrait diminuer d’environ 41 $, ce qui représente une économie de 492 $ sur une période d’un an.

    Plus votre taux d’intérêt est bas, moins la réduction de votre versement mensuel sera importante.

    Les baisses du taux directeur de la Banque du Canada peuvent avoir un impact positif sur les détenteurs d’un prêt hypothécaire variable, mais il est essentiel de peser les risques et les avantages avant de prendre toute décision concernant votre prêt hypothécaire. N’oubliez pas que les taux d’intérêt peuvent augmenter aussi rapidement qu’ils peuvent baisser. Si les détenteurs d’un prêt hypothécaire variable peuvent bénéficier de versements moins élevés en cas de baisse du taux directeur de la Banque du Canada, ils risquent de voir leurs versements augmenter si la Banque décide de le revoir à la hausse.

    Hypothèques à taux variable avec paiements fixes

    Si vous détenez un prêt hypothécaire à taux variable à paiements fixes, vous êtes sans doute plus curieux de connaître l’impact de ces réductions. Le taux d’intérêt d’un prêt hypothécaire à taux variable et à versements fixes fluctue en fonction du taux préférentiel de la Banque du Canada. Cependant, comme l’emprunteur effectue des versements fixes, le montant qu’il paie chaque mois reste le même, quelle que soit l’évolution du taux d’intérêt.

    La forte hausse du taux directeur de la Banque du Canada a surpris les emprunteurs de prêts hypothécaires à taux variable. Ces derniers ont vu leurs versements hypothécaires grimper en flèche en raison de l’augmentation de la part d’intérêt. Les emprunteurs à paiement fixe, quant à eux, ont subi une augmentation de la composante d’intérêt de leur versement mensuel, qui est resté inchangé. La période d’amortissement du prêt hypothécaire s’en est trouvée prolongée, ce qui a augmenté la durée totale de remboursement du prêt.

    Comment la baisse du taux directeur de la Banque du Canada affecte-t-elle ce type de prêt hypothécaire? Lorsque la Banque du Canada abaisse son taux directeur, le taux d’intérêt d’un prêt hypothécaire à taux variable diminue également. Cependant, comme l’emprunteur a choisi d’effectuer des paiements fixes, le montant de ses mensualités ne changera pas. Au lieu de cela, l’argent supplémentaire qui aurait été consacré au paiement de l’intérêt sera affecté au remboursement du capital de l’hypothèque, ce qui signifie que l’emprunteur remboursera son hypothèque plus rapidement.

    Par exemple : 

    Supposons que vous déteniez un prêt hypothécaire de 300 000 $ avec une période d’amortissement de 25 ans et un taux d’intérêt variable du taux préférentiel (actuellement 6,70 % avec nesto) moins 1,20 %. Votre mensualité actuelle est donc de 1 831,17 $.

    • Si la Banque du Canada réduit son taux directeur de 0,25 %, votre taux d’intérêt diminuera de 0,25 %, ce qui portera votre nouveau taux d’intérêt à 5,25 %. 
    • Cependant, puisque votre versement de 1 831,17 $ est fixe, 42,43 $ de plus sera appliqué à votre capital par mois. 

    Cela signifie que vous rembourserez votre prêt hypothécaire plus rapidement et que vous économiserez sur le montant total de l’intérêt à long terme.

    Hypothèques à taux variable et paiements variables

    Si les baisses du taux directeur de la Banque du Canada peuvent profiter aux détenteurs d’un prêt hypothécaire à taux variable avec des paiements fixes, elles ne peuvent être qu’une bonne nouvelle pour les autres emprunteurs dans certains cas seulement. Par exemple, si vous détenez un prêt hypothécaire à taux fixe, votre taux d’intérêt ne changera pas avec les baisses de taux de la Banque du Canada. En revanche, si vous détenez un prêt hypothécaire à taux variable avec des paiements variables, plus communément appelé prêt hypothécaire à taux variable (ARM), le montant de vos versements mensuels diminuera parallèlement aux baisses de taux de la BDC.

    Si votre versement est variable, vos paiements diminueront lorsque les taux d’intérêt baisseront. Cela peut être un grand soulagement pour ceux qui ont du mal à joindre les deux bouts. La baisse des taux d’intérêt peut sembler une bonne chose, mais elle risque d’entraîner une hausse de l’inflation. En libérant les liquidités des emprunteurs, le revenu disponible pour les achats peut augmenter, ce qui entraîne une hausse de la demande. La hausse des prix des biens et des services s’ensuivra, ce qui annulera les économies que vous pourriez réaliser en profitant de versements hypothécaires moins élevés.

    L’impact des baisses de taux d’intérêt sur votre taux de déclenchement

    Qu’est-ce qu’un taux de déclenchement et quel est son lien avec les baisses de taux d’intérêt? Un prêt hypothécaire à taux déclenché atteint un point critique appelé taux de déclenchement, ce qui signifie qu’une plus petite partie du versement est consacrée au remboursement du capital, voire aucune. Les baisses de taux d’intérêt peuvent avoir une incidence sur votre taux de déclenchement et vous permettre de réaliser des économies sur votre prêt hypothécaire.

    Avec la flambée des taux d’intérêt, les emprunteurs ayant contracté des prêts hypothécaires à taux variable avec paiements fixes constatent qu’une plus grande partie de leurs paiements est consacrée à l’intérêt plutôt qu’au capital. Cela prolonge la période d’amortissement de leur prêt hypothécaire, et il leur faudra plus de temps pour se libérer de leur hypothèque.

    Pour s’assurer que leurs clients continuent à rembourser une partie du solde du prêt hypothécaire, certaines institutions financières exigent des paiements plus élevés, tandis que d’autres ne font que le suggérer – jusqu’à un certain point seulement. Les prêteurs imposent des restrictions en fonction du rapport prêt-valeur ou autorisent l’amortissement négatif. Les emprunteurs dont le prêt hypothécaire est assuré et dont la mise de fonds initiale était inférieure à 20 % bénéficieraient d’un ratio prêt-valeur acceptable de 105 %, ce qui leur permettra d’augmenter leur prêt hypothécaire de 5 % par rapport à la valeur initiale du bien immobilier.

    Les hypothèques non assurées, dont les mises de fonds initiales sont égales ou supérieures à 20 % au moment de l’achat ou du refinancement, peuvent faire l’objet d’un amortissement négatif. En principe, l’amortissement diminue au fur et à mesure que l’on rembourse l’intérêt avec chaque versement mensuel. Cependant, en cas d’amortissement négatif, l’amortissement augmente à chaque versement mensuel, car le montant total de l’intérêt et du capital dus n’est pas couvert par ce versement.

    L’impact des baisses du taux directeur de la BDC sur les détenteurs d’une hypothèque fixe

    En tant que détenteur d’une hypothèque à taux fixe, vous vous demandez peut-être comment les baisses de taux d’intérêt de la Banque du Canada pourraient avoir un impact sur votre hypothèque. Il est important de comprendre que les taux des hypothèques fixes ne sont pas directement liés au taux directeur de la Banque du Canada. C’est le marché obligataire qui détermine les taux hypothécaires fixes. Ils sont également influencés par des facteurs tels que l’inflation, la croissance économique, la chaîne d’approvisionnement, le marché du travail et l’actualité mondiale.

    Les anticipations de hausse ou de baisse du taux directeur à un jour de la BDC peuvent avoir un impact indirect sur les taux hypothécaires fixes en vigueur pour les emprunteurs qui souhaitent contracter un nouveau prêt hypothécaire à taux fixe aujourd’hui. Lorsque la Banque du Canada réduit les taux d’intérêt, cela peut entraîner une baisse des rendements obligataires et donc des taux des prêts hypothécaires à taux fixe. Si vous êtes sur le point de renouveler ou de refinancer votre prêt hypothécaire à taux fixe, vous obtiendrez un taux plus bas si le marché anticipe une baisse des taux.

    Il est important de noter que tous les prêteurs ne transmettent pas nécessairement l’intégralité des économies réalisées à leurs clients. Certains prêteurs peuvent maintenir des taux plus élevés pour protéger leurs marges bénéficiaires et éviter de saturer leurs portefeuilles avec des dettes plus risquées. À l’inverse, d’autres peuvent proposer des taux plus bas pour attirer de nouveaux clients. Il est recommandé de faire le tour du marché et de comparer les taux de différents prêteurs pour vous assurer d’obtenir le taux le plus avantageux et le mieux adapté à vos besoins.

    Avec nesto, aucun stress

    Si on ne peut égaler ou battre le taux de la compétition, recevez 500 $*.

    *Des conditions s’appliquent

    Que se passera-t-il si les taux d’intérêt continuent de grimper en 2023?

    En ce début d’année 2023, les économistes et les experts financiers s’inquiètent de plus en plus de l’impact potentiel de la hausse des taux d’intérêt. Les taux d’intérêt sont à des niveaux historiquement bas depuis plusieurs années. Pourtant, à mesure que l’économie se remet de la pandémie, on s’attend de plus en plus à ce que les taux continuent de grimper en raison de l’inflation.

    Voyons ce qui se passera si les taux d’intérêt continuent de grimper en 2023. Lorsque les taux d’intérêt augmentent, il devient plus coûteux d’emprunter de l’argent. Cela peut avoir un impact sur tout, des prêts hypothécaires aux prêts automobiles, en passant par les cartes de crédit et les prêts aux entreprises. En conséquence, les consommateurs et les entreprises peuvent être moins enclins à s’endetter, ce qui peut ralentir la croissance économique.

    La hausse des taux d’intérêt a un impact immédiat sur le marché immobilier. Lorsque les taux hypothécaires augmentent, l’achat d’une propriété devient plus cher. Cela peut ralentir le marché immobilier, car moins de personnes peuvent se permettre d’acheter une propriété. De plus, la hausse des taux d’intérêt peut faire baisser la valeur des propriétés, car les acheteurs sont moins enclins à payer des prix élevés lorsque les coûts d’emprunt sont importants. L’impact prolongé de la hausse des taux d’intérêt ou de l’inflation pourrait avoir des effets négatifs à long terme sur le produit intérieur brut et le niveau de vie au Canada.

    La hausse des taux d’intérêt peut également avoir un impact sur le marché boursier. Lorsque les taux d’intérêt augmentent, les investisseurs peuvent être moins enclins à investir dans des actions, car ils peuvent obtenir un meilleur rendement de leur argent en investissant dans des obligations ou d’autres titres à revenu fixe. Cela peut faire baisser leur prix, ce qui a un impact sur l’économie en général.

    Alors, que peut-on faire pour atténuer l’impact de la hausse des taux d’intérêt? Les banques centrales, telles que la Banque du Canada (BDC) et la Réserve fédérale américaine (Fed), peuvent prendre des mesures pour maintenir les taux à un niveau bas. Cependant, cela peut générer de l’inflation et avoir un impact négatif sur l’économie. Une autre option consiste, pour les consommateurs et les entreprises, à gérer de manière proactive leurs dettes et leurs dépenses afin de mieux résister à l’impact de la hausse des taux d’intérêt.

    Un autre facteur à prendre en compte est l’impact des réductions de taux d’intérêt sur l’économie en général. Des taux d’intérêt plus bas peuvent encourager les emprunts et les dépenses, ce qui peut contribuer à stimuler la croissance économique. Toutefois, si l’économie ne se redresse pas aussi rapidement qu’on l’espère, cela pourrait entraîner des pertes d’emploi et une instabilité financière, ce qui aurait en fin de compte des répercussions sur les détenteurs de prêts hypothécaires à taux fixe au moment du renouvellement de leur hypothèque.

    Les variations de taux d’intérêt peuvent avoir un impact significatif sur l’économie, qu’il s’agisse du marché immobilier, du marché boursier ou des petites entreprises. En ce début d’année 2023, il est essentiel d’être conscient de l’impact potentiel des taux d’intérêt et de prendre des mesures pour en atténuer les effets négatifs. En restant informé et en prenant de manière proactive des risques calculés avec votre prêt hypothécaire et vos autres dettes, vous pouvez vous assurer un équilibre solide et stable du budget de votre ménage et de vos liquidités.

    Foire aux questions

    Bienvenue dans notre foire aux questions (FAQ), élaborée par nos experts hypothécaires pour vous aider à prendre les meilleures décisions en matière de financement hypothécaire. 


    Quand prévoit-on que les taux d’intérêt vont baisser au Canada?

    La Banque du Canada, les économistes et les experts financiers prévoient maintenant que les taux seront abaissés au début de l’année prochaine, car l’inflation globale a été plus élevée que prévu en avril 2023.


    Quand les hypothèques fixes bénéficient-elles des baisses de taux?

    Les hypothèques fixes ne peuvent bénéficier de baisses de taux qu’à l’échéance du terme ou lors d’un renouvellement anticipé. Les emprunteurs peuvent également payer la pénalité pour résilier un prêt hypothécaire plus tôt et le renouveler (en couvrant leur propre pénalité) ou le refinancer (en augmentant l’amortissement ou le solde du prêt hypothécaire) pour obtenir un prêt hypothécaire moins élevé. Dans les deux cas, il est toujours recommandé de procéder à une analyse des coûts avec un expert hypothécaire.


    Quand les hypothèques variables bénéficient-elles des baisses de taux?

    Les hypothèques à taux variable peuvent bénéficier de réductions de taux au moment même où le taux préférentiel offert par leur prêteur est réduit. Les hypothèques variables avec paiements fixes auront l’avantage d’être remboursées plus tôt, car une part moins importante de leur paiement mensuel sera consacrée aux coûts de portage de l’intérêt. Quant à ceux dont les paiements sont ajustables, ils verront le montant de leurs versements hypothécaires diminuer en raison de la réduction de la part d’intérêt dans leurs versements mensuels.

    En conclusion

    Bien qu’il soit impossible de prédire l’avenir avec exactitude, de nombreux facteurs pourraient influencer l’économie du Canada dans les années à venir. Les Canadiens peuvent prendre des décisions éclairées au sujet de leurs finances et de leurs investissements en se tenant au courant des tendances et des indicateurs économiques.

    Bien que l’objectif ultime d’une baisse des taux d’intérêt soit de stimuler la croissance économique, elle peut avoir des effets contraires si le gouvernement fédéral les maintient trop longtemps à un niveau trop bas. Une baisse des taux d’intérêt peut avoir des effets positifs et négatifs. Il est important de se rappeler que les taux d’intérêt ne sont qu’une pièce du puzzle économique. Si la baisse des taux d’intérêt peut sembler une bonne chose pour votre budget, elle peut aussi entraîner une hausse de l’inflation, il est donc essentiel de garder un œil sur l’ensemble de la situation. Il est important de peser le pour et le contre de la baisse des taux d’intérêt sur votre situation financière et de parler à votre expert hypothécaire sans commission de nesto avant de déterminer la meilleure option pour votre hypothèque.


    Prêt à vous lancer?

    En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pourrez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

    Meilleurs taux hypothécaires

    Fixe
    Variable
    au

    0.00%3 Year Fixe

    Obtenez votre taux

    0.00%5 Year Fixe

    Obtenez votre taux
    Voir tous les taux