Choisir une hypothèque conjointe au Canada

Choisir une hypothèque conjointe au Canada

Table des matières

    Publié 26/11/2020 12:11 EST

    par Prêts Québec

    Étant donné le coût élevé des maisons dans la plupart des grandes villes canadiennes, devenir propriétaire à titre individuel peut être coûteux et même déraisonnable dans de nombreux cas. C’est pourquoi tant de consommateurs choisissent de demander une hypothèque conjointe avec un autre personne, un membre de la famille ou un ami proche. Poursuivez votre lecture si l’idée de co-acheter une maison avec une personne que vous connaissez vous intéresse.

     

    Que signifie co-acheter une maison?

    Comme son nom l’indique, une hypothèque conjointe (autrement appelée hypothèque en copropriété), c’est lorsque deux ou plusieurs propriétaires potentiels mettent en commun leurs ressources financières et demandent un prêt hypothécaire ensemble. Il s’agit d’une pratique assez courante, car il peut être difficile d’obtenir une approbation hypothécaire avec un seul revenu.

    Cependant, avec la mise en commun de deux ou plusieurs revenus solides, d’actifs et de cotes de crédit, les prêteurs hypothécaires ont tendance à croire davantage que vous et vos copropriétaires aurez plus de facilité à faire vos paiements. En conséquence, une hypothèque plus importante avec de meilleures conditions et de meilleurs taux d’intérêt peut être envisageable pour quiconque est prêt à en assumer la responsabilité.

    Quels types d’hypothèques conjointes pouvez-vous obtenir?

    De manière générale, les copropriétaires peuvent demander deux types d’hypothèques conjointes:

    Propriétaires conjoints

    L’hypothèque en propriété conjointe est l’option la plus populaire, en particulier chez les époux et les conjoints de fait. Essentiellement, vous et l’autre acheteur de maison partagerez votre dette à part égale et aurez donc un droit égal sur la propriété. Vous ne pouvez pas vendre, refinancer ou rénover la maison sans l’approbation de votre copropriétaire.

    Dans le cas malheureux où l’un des acheteurs décède, tous les droits sur la propriété, y compris tout paiement hypothécaire restant, seront transférés à l’autre copropriétaire. Ainsi, même si les héritiers potentiels (enfants, etc.) figuraient dans le testament du défunt, ils doivent d’abord obtenir la permission du copropriétaire survivant pour faire inscrire à leur nom des hypothèques ou des biens sur la propriété.

    Propriétaires en commun

    Plus fréquemment observée chez les membres de la famille, les amis et les partenaires commerciaux qui financent ensemble une maison, une hypothèque en commun permet aux copropriétaires d’acheter différentes parts de la propriété. Contrairement à une propriété conjointe, l’hypothèque ne doit pas nécessairement être divisée également. Un acheteur peut investir plus qu’un autre.

    Dans ce scénario, les parts de la propriété ne reviendraient pas automatiquement aux autres copropriétaires si l’un des acheteurs décèdait avec un héritier nommé dans leur testament. Cependant, si aucun testament valide ou autre document contraignant n’est trouvé, les lois successorales normales s’appliqueront, ce qui signifie souvent que leur part de la propriété ira à leur plus proche parent.

    Si vous êtes copropriétaire d’une hypothèque “commune”et souhaitez renoncer à votre part du bien, vous pouvez rédiger un acte de fiducie, qui vous permettra de vendre votre part à l’un des autres acheteurs. Dans le cas contraire, les hypothèques communes s’accompagnent d’un accord de «fiducie de vente», ce qui signifie que la propriété entière devra être revendue si un copropriétaire décide de vendre ou décède sans héritier.

    Quel est le lien entre votre pointage de crédit et votre hypothèque conjointe?

    Étant donné qu’une hypothèque conjointe peut amener tous les acheteurs à posséder des parts égales de la propriété et de la dette du prêt, les rapports de solvabilité de chacun seront examinés au cours du processus d’approbation pour confirmer qu’ils peuvent effectuer les paiements à temps. Étant donné que vous êtes «associé financièrement», le nom de votre copropriétaire apparaîtra sur votre rapport après votre demande (et vice versa).

    Malheureusement, si l’un de vous a une mauvaise cote de crédit (600 ou moins) ou des antécédents de dettes impayées, cela affectera négativement votre capacité à obtenir l’approbation. Ainsi, même si votre solidité financière combinée facilitera légèrement l’obtention d’un prêt hypothécaire, vous pourriez toujours être refusé si un co-acheteur est considéré comme un risque plus élevé.

    Approbation conjointe des hypothèques – la base

    Il est donc primordial pour tout acheteur conjoint potentiel d’avoir un bon crédit, peu ou pas de dette existante et un revenu élevé au moment de la demande. Tout comme un prêt hypothécaire individuel normal, plus vos finances combinées sont saines, plus il sera facile d’obtenir l’approbation d’un prêt important avec un bon plan de remboursement et un taux d’intérêt intéressant.

    Propriété conjointe et Propriété en commun versus hypothèque individuelle

     

    Propriété conjointe

    Propriété en Commun

    Hypothèque individuelle

    Partage de la propriété 

    Égal (50/50)

    Varies en fonction de l’accord de partage

    Unique propriétaire (100%)

    Propriété après décès

    Parts transférées automatiquement au copropriétaire survivant

    Parts données aux héritiers / aux plus proches parents

    ou vendu à un ou plusieurs copropriétaires survivants

    Parts données aux héritiers ou aux plus proches parents

    Mise de fond

    5% minimum (20% recommandé)

    5% minimum (20% recommandé)

    5% minimum (20% recommandé)

    Frais de la SCHL

    Mise de fond plus importante = frais moins élevés

    Mise de fond plus importante = frais moins élevés

    Mise de fond plus importante = frais moins élevés

    Pouvoir d’achat

    Revenu / crédit / acompte combiné plus élevé = plus de pouvoir d’achat

    Plus grandes parts peut exiger un meilleur crédit / revenu / acompte


    Mise de fonds individuelle / revenu / crédit plus élevé = montant hypothécaire plus élevé

    Avantages et inconvénients d’une hypothèque conjointe

    Avant de faire une demande de prêt hypothécaire conjoint au Canada, il est important de peser les pour et les contre de ce type de financement:

    Avantages

    • Mise de fond plus importante – Vous et vos co-acheteurs pouvez combiner vos revenus pour une mise de fonds plus importante. Si vous pouvez obtenir au moins 20% du prix final demandé, vous n’aurez pas à souscrire à une assurance prêt hypothécaire de la SCHL.
    • Avantages fiscaux – Tous les co-acheteurs qui utilisent la maison comme résidence principale et dont le nom figure sur le contrat de propriété peuvent avoir droit à une réduction d’impôt sur le revenu. De plus, les droits de cession immobilière peuvent être répartis entre les copropriétaires, de sorte que chacun économisera quelques dollars et paiera une juste part.
    • Montant du prêt plus élevé – Tel que mentionné, la combinaison de plusieurs revenus et économies signifie que vous pouvez être admissible à un prêt hypothécaire plus important et acheter une maison plus grande ou choisir un meilleur quartier.
    • Dépenses partagées – Fractionner une maison entre plusieurs acheteurs ne comporte pas seulement des avantages hypothécaires. Vous pouvez également diviser toutes les autres dépenses de votre ménage, telles que les taxes foncières, les services publics, les réparations, etc. De plus, vos revenus combinés peuvent faciliter l’augmentation de la valeur ajoutée de la maison grâce à des améliorations et des rénovations.

    Désavantages

    • Responsabilités et désaccords – En termes simples, il peut être difficile de vivre avec d’autres personnes, surtout si tout le monde n’est pas d’accord. Il est toujours possible que des disputes surgissent lorsqu’il s’agit de décider de la manière dont les tâches ménagères, les paiements hypothécaires et autres dépenses doivent être gérés.
    • Difficulté à se retirer – Une fois que les noms de tous figurent sur le contrat de propriété, il peut être très compliqué et coûteux de se retirer de l’accord, quelle qu’en soit la raison. Ainsi, en cas de divorce, de séparation ou de brouille entre copropriétaires, toutes les parties pourraient être passibles de sanctions.
    • L’effet sur votre pointage de crédit – Lorsqu’il s’agit d’une hypothèque conjointe, il est important que toutes les parties effectuent leurs paiements à temps. Si un emprunteur rate son tour, cela affectera les cotes de crédit de tous les emprunteurs. La confiance et la communication sont clés lorsqu’il s’agit de co-acheter une maison.

    En conclusion 

    La combinaison des revenus, des acomptes et des cotes de crédit peut aider les co-acheteurs à acheter la maison de leurs rêves. Une hypothèque conjointe est un outil financier utile, surtout compte tenu du coût élevé de l’immobilier dans la plupart des grandes villes canadiennes. Gardez simplement à l’esprit qu’avec plus d’un emprunteur, la confiance et la responsabilité joueront un rôle important.

    Prêt à vous lancer?

    En quelques clics vous aurez accès à nos meilleurs taux. Ensuite, vous pouvez appliquer en ligne pour votre hypothèque en quelques minutes!

    Partager :

    Articles connexes : Achat de Maison